Gironde

Industrie

Le groupe Péna investit 2 millions d'euros pour le recyclage des plastiques

Par Jean Berthelot de la Glétais, le 05 octobre 2020

Le groupe industriel Péna, basé à Mérignac (Gironde) et spécialisé dans le recyclage des déchets, a inauguré une nouvelle ligne de recyclage baptisée Spirea, présentée comme une alternative à l'enfouissement des déchets plastiques. 

Le groupe Pena, basé à Mérignac (Gironde), propose des prestations de collecte et de traitement de déchets dangereux et non dangereux.
Le groupe Pena, basé à Mérignac (Gironde), propose des prestations de collecte et de traitement de déchets dangereux et non dangereux. — Photo : Groupe Péna

« On ne peut plus considérer que la nature est à notre disposition et qu’on peut la souiller sans limite. Nous devons apprendre à gérer nos matières et notre impact sur notre environnement ». Au moment d’inaugurer une nouvelle ligne spécialisée dans le recyclage des plastiques, sur son site de Mérignac, le 25 septembre, Marc Péna se voulait solennel. Le PDG du groupe industriel familial Péna (200 salariés, 64 M€ de CA en 2019), spécialisé dans le recyclage de déchets, dévoilait les contours de cette innovation. Baptisée Spirea, elle est vouée à « réceptionner les déchets plastiques à préparer, en provenance essentiellement de nos propres chaînes de recyclage, mais également des éco-organismes et autres gisements de plastiques agricoles. Après une vérification visuelle, les déchets sont broyés puis triés en fonction de leurs caractéristiques », détaille Marc Péna.

L’avantage majeur de la solution dévoilée est qu’elle permet de séparer et de recycler les plastiques en fonction de leur composition, véritable gageure pour toutes les entreprises du secteur. Elle offre surtout une alternative à l’enfouissement des déchets plastiques. Particulièrement pointés du doigt, les appareils électriques et électroniques : « regardez un aspirateur par exemple, c’est très majoritairement du plastique, ou même des plastiques, de natures diverses », détaille Marc Péna. Spirea ambitionne de les diviser en autant de catégories. Sont ainsi extraits les métaux ferreux et non ferreux encore présents et surtout les différents plastiques sont séparés par qualité : le polychlorure de vinyle, le polyéthylène, le polystyrène, etc. « Les plastiques bromés sont aujourd’hui, avec cette nouvelle installation, convenablement séparés. Ils seront incinérés afin de ne pas réinjecter dans le cycle industriel ces plastiques contenant des polluants », poursuit Marc Péna.

Recycler tous les plastiques d'ici à 2025

La nouvelle ligne a coûté deux millions d’euros au groupe Péna, une somme « qui a servi à créer des machines et à mener des essais », reprend le PDG de l’entreprise. « Bien recycler les différentes matières, selon qu’elles soient simples, pourvues de métaux ou de pièces en bois par exemple, c’est compliqué. Cela demande des investissements, des moyens, mais le fait de rendre possible le recyclage des matières est aussi un devoir pour nous », explique Marc Péna. En 2018, la France a généré 3,7 millions de tonnes de déchets plastiques, dont 24,2 % ont été recyclés, 43,3 % valorisés énergétiquement et 32,5 % mis à l’enfouissement.

« La feuille de route de l’économie solidaire prévoit de recycler tous les plastiques que notre société génère d’ici à 2025 », rappelle le PDG du groupe. Spirea s’inscrit dans cette ambition en revendiquant un taux de valorisation avoisinant les 97 %. « Il va falloir inventer de nouvelles technologies, de nouvelles pratiques, de nouveaux produits aussi, pour de nouvelles filières qui n’existent pas aujourd’hui. Ce travail, nous allons le faire car la planète a besoin de cela », conclut Marc Péna.

Le groupe Pena, basé à Mérignac (Gironde), propose des prestations de collecte et de traitement de déchets dangereux et non dangereux.
Le groupe Pena, basé à Mérignac (Gironde), propose des prestations de collecte et de traitement de déchets dangereux et non dangereux. — Photo : Groupe Péna

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail