Industrie

Le constructeur de cheminées Turbo Fonte innove pour rayonner

Par Anne Cesbron, le 08 octobre 2021

La PME Turbo Fonte qui conçoit et commercialise des poêles à bois, à granulés et des inserts accélère et investit dans sa R & D. Il s’agit de répondre à la fois aux réglementations en matière d’efficacité énergétique et aux attentes des Français échauffés par les dernières annonces relatives au prix de l’énergie, en particulier à celui du gaz.

Marc Labattu, président veut développer le réseau de distribution de l’entreprise familiale Turbo Fonte pour passer de 41 à 100 points de vente dans 6 ans.
Marc Labattu, président veut développer le réseau de distribution de l’entreprise familiale Turbo Fonte pour passer de 41 à 100 points de vente dans 6 ans. — Photo : Anne Cesbron

Le showroom de Pessac, attenant au siège de l’entreprise Turbo Fonte, ne désemplit pas. Au plus chaud de la crise sanitaire, profitant du confinement, les Français n’ont visiblement pas uniquement pensé à investir dans une piscine. Le confort et la chaleur de leur intérieur ont également occupé leurs veillées confinées. "En volume, nos ventes ont bondi de 68 % en deux ans", se félicite Marc Labattu, président de Turbo Fonte, fils des fondateurs de la PME fondée à Arcachon en 1976. Le chiffre d’affaires est à l’avenant. De 5,5 millions d’euros en 2017, il s’établissait à 11 millions fin mars 2021, pour un prévisionnel 2021-2022 à 13 millions d’euros.

Sous pression

"Les dernières annonces en matière de prix du gaz nous mettent encore un peu plus sous pression", sourit le dirigeant. Confiant, celui-ci revient sur l’épisode crise sanitaire, finalement bien négocié. "Nous disposons naturellement de beaucoup de stocks, pour assurer nos concessionnaires de disposer de l’appareil vendu sous 48 heures. Par ailleurs, pendant le premier confinement, si les boutiques étaient fermées, nous avons continué à faire travailler nos sous-traitants, à les payer, à nous faire livrer. Donc nous avions énormément de stock, ce qui nous a bien servi", se félicite celui qui observait dès septembre 2020, une accélération inédite des ventes. "Ce n’était pas anticipé. Si l’une des forces d’un groupe familial est le vécu, cette fois, pour cette crise, nous avons été pris de court comme tout le monde", reconnait-il.

Le temps de confinement a été mis au profit des projets notamment pour revoir la logistique des entrepôts de Lormont et Blanquefort, où la création d’une unité d’assemblage de petites séries et de contrôle qualité est à l’étude.

Anticiper les normes

Parmi les autres projets pour 2022, l’entreprise de 32 salariés veut développer son pôle innovation. Le bureau de design, le laboratoire et l’atelier de prototypage seront renforcés par la création d’un espace dédié aux tests des produits dans leur utilisation par le consommateur. Des mises à l’épreuve qui apporteront des informations en matière de solidité et de facilité de nettoyage. Depuis son quartier général pessacais, il s’agit en outre d’anticiper la nouvelle réglementation européenne qui autorisera à partir du 1er janvier 2022 la commercialisation sur le marché européen des appareils à bois qui respectent des critères stricts en termes de rendement énergétique et d’émissions de particules fines. 

Direction l’export

Le marché européen, Turbo Fonte le convoite désormais dans sa stratégie d’ouverture de concessions, à raison de 10 par an pour disposer de 100 points de vente d’ici six ans et réaliser un chiffre d’affaires de 25 à 30 millions d’euros. "Nous développer à l’export, cela signifie mettre en place sur le territoire où l’on s’implante le service après-vente, la logistique, le marketing, l’administration des ventes", précise Marc Labattu. Un premier bureau à l’étranger verrait alors le jour en 2026 en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Belgique. À ce sujet, difficile d’en savoir davantage. Si ce n’est que le patron de Turbo Fonte fréquente assidûment le Goethe-Institut.

Marc Labattu, président veut développer le réseau de distribution de l’entreprise familiale Turbo Fonte pour passer de 41 à 100 points de vente dans 6 ans.
Marc Labattu, président veut développer le réseau de distribution de l’entreprise familiale Turbo Fonte pour passer de 41 à 100 points de vente dans 6 ans. — Photo : Anne Cesbron

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail