Gironde

Vin

Laffort, aidé par France Relance, investit sur son site girondin

Par Romain Béteille, le 23 avril 2021

Le fabricant bordelais de produits œnologiques de vinification Laffort va investir 2,8 millions d’euros pour moderniser son site de production de Floirac. L’entreprise a bénéficié d’une aide du plan gouvernemental France Relance de 343 000 euros.

Alexis Porée, directeur général holding du groupe Laffort, installé à Floirac
Alexis Porée, directeur général holding du groupe Laffort, installé à Floirac — Photo : Romain Béteille

À Floirac, le site de production de la société bordelaise Laffort (120 employés, 60 M€ de chiffre d’affaires), leader mondial de la recherche œnologique, va se transformer en profondeur. La société familiale, créée en 1895, qui fabrique des produits œnologiques à destination des vinificateurs, investit 2,8 millions d'euros dans l'extension et la réorganisation de son usine. Pour ce projet, le groupe a obtenu 343 000 euros de subvention du fonds d'accélération des investissements industriels dans le cadre du plan "France Relance".

Gagner en volume de production

Au programme : un réaménagement du bâtiment de production (1 400 m2, 2 000 m2 pour la partie logistique) et un renouvellement du matériel pour "gagner en productivité". La société, qui envoie 75 % de ce qu’elle fabrique à l’export. "Concrètement, l'investissement va nous permettre de cloisonner nos différents ateliers de fabrication pour améliorer la sécurité sanitaire et alimentaire de nos produits. Nous allons également renouveler l’équipement de fabrication et investir sur des outils modernisés pour gagner en volume de production et en ergonomie de travail pour les opérateurs", décrit Alexis Porée, directeur général du holding du groupe Laffort.

Le but sera d’augmenter cette capacité de production de 20 % pour ses trois ateliers (gélatine, gomme arabique et tannins granulés), de réduire les effluents de nettoyage de 25 % et de "gagner en flexibilité". Enfin, l’entreprise prévoit de tripler sa capacité de stockage, notamment en rehaussant le toit de l’un de ses bâtiments. La fin des travaux est prévue en deux phases : fin 2021 pour la partie production et mi-2022 pour la partie logistique.

L'aide du gouvernement va aussi permettre à Laffort de soutenir ses actions commerciales, rendues compliquées par une année 2020 chahutée et les pertes de récolte attendues suite à l'épisode de gel dans les vignes début avril. Des pertes estimées entre 28 et 32 % pour la viticulture française par un délégué de l'organisme public FranceAgriMer.

Alexis Porée, directeur général holding du groupe Laffort, installé à Floirac
Alexis Porée, directeur général holding du groupe Laffort, installé à Floirac — Photo : Romain Béteille

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail