Bordeaux

Informatique

La start-up bordelaise DynamicScreen va pouvoir s'appuyer sur Samsung

Par Jean Berthelot de La Glétais, le 16 avril 2019

Le jeune pousse bordelaise DynamicScreen (9 salariés) a réussi à séduire le géant coréen de l'électronique Samsung. Une belle opportunité de développer sa technologie d'affichage digital.

La jeune équipe de la start-up bordelaise DynamicScreen .
La jeune équipe de la start-up bordelaise DynamicScreen . — Photo : DynamicScreen

Annoncé début avril, le partenariat entre DynamicScreen et Samsung a propulsé en pleine lumière la start-up girondine qui vient tout juste de souffler officiellement sa première bougie. Officiellement, car sa fondation avait en réalité été précédée de trois années de R&D. DynamicScreen permet de contrôler des écrans à distance et d’en programmer le contenu pour de la communication interne, corporate, point de vente ou en publicité extérieure numérique. « Nos clients ont au minimum une quinzaine d’écrans à gérer, parfois bien plus », explique Benjamin Gauthier, le président de la société. Dans le cadre de ce partenariat, la solution DynamicScreen pourra être embarquée dans les écrans Samsung sans que sans que le client final n'ait besoin d'acheter un player supplémentaire (dont le coût est compris entre 300 et 500 euros). 

« Il peut s’agir de marques dans la grande distribution ou de communication interne dans une grosse entreprise, par exemple. Notre solution leur permet de simplifier considérablement leurs process ; nous avons des clients qui, jusque-là, envoyaient 200 clefs USB à leurs magasins toutes les trois semaines pour alimenter leurs contenus », relève-t-il. « Simplifier », c’est d’ailleurs le mot d’ordre qui résume la stratégie de DynamicScreen. « Jusqu’ici, la plupart des solutions existantes nécessitaient de paramétrer le réseau, étaient complexes, etc. Elles nécessitaient l’intervention d’un DSI. Aujourd’hui, nous proposons un média en direction du service marketing, avec des interfaces conçues pour gérer simplement le contenu diffusé .»

Bénéficier de la force de frappe de Samsung

Une solution « plug and play », qui permet de modifier et d’adapter en temps réel des contenus en fonction de la météo, de la clientèle ou d’événements particuliers notamment, et de diffuser toutes sortes de contenus. En bâtissant ce partenariat avec Samsung, DynamicScreen veut désormais aller encore plus loin : « pouvoir diffuser du contenu dans tous les magasins, c’est intéressant pour nos clients », reprend Benjamin Gauthier. « Mais s’il pleut à Lille et qu’il fait beau à Marseille, on n’aura pas besoin des mêmes contenus dans les magasins des deux villes. Idem s’il n’y a plus de stock à un endroit, ou davantage de clients que d’habitude à un autre, etc. Aujourd’hui, tout cela est paramétrable par le client mais on veut automatiser cela. C’est-à-dire créer des scénarios de diffusion de contenus. Il y a un déclencheur, comme la météo, le niveau de stock, une interaction avec l’objet connecté d’un client, etc. Et automatiquement, un contenu est diffusé en rapport avec cela, sans que le client ait à intervenir. »

Cette automatisation nécessite d’avoir accès à une partie des données des clients. « Or, aujourd’hui, nous n’avons pas encore la crédibilité pour demander cela. S’appuyer sur Samsung (qui revendique plus de la moitié du marché des écrans d’affichage connecté, NDLR), rendre nos solutions compatibles avec ses écrans, c’est évidemment bénéficier de la notoriété et de la “force de frappe” d’un partenaire reconnu », termine Benjamin Gauthier.

La jeune équipe de la start-up bordelaise DynamicScreen .
La jeune équipe de la start-up bordelaise DynamicScreen . — Photo : DynamicScreen

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.