Nouvelle-Aquitaine

Aéronautique

La Nouvelle-Aquitaine dans la course aux objets volants

Par Anne Cesbron, le 04 septembre 2019

Les objets volants ont quitté les imaginaires pour des applications aussi nombreuses qu'inattendues. Les Néo-aquitains n'entendent pas rester à quai et développent leurs solutions adossées à la puissante filière aéronautique régionale. 

Dernière arrivée sur le territoire,la start-up Electric Fly Spirit de Raphaël Dinelli, créateur du monoplace hybride Eraole, se pose sur l'aérodrome de Bordeaux Léognan-Saucats.
Attendue sur le territoire, la start-up Electric Fly Spirit de Raphaël Dinelli, créateur du monoplace hybride Eraole, se posera sur l'aérodrome de Bordeaux Léognan-Saucats. — Photo : ©Jean-Marie Urlacher

De drôles d'engins font actuellement leur apparition dans le ciel néo-aquitain. Attiré par un écosystème dynamique, Raphaël Dinelli, créateur de l'avion hybride Eraole, a implanté sa start-up Electric Fly Spirit et l'ensemble des activités de la fondation et laboratoire Océan Vital, sur l'aérodrome de Bordeaux Léognan-Saucats. « L’objectif est d'y rassembler l’ensemble des moyens de mon bureau d’études actuellement aux Sables-d’Olonne, en Vendée », indique le natif de Floirac, qui espère répondre aux besoins des écoles de pilotage, avec un avion électrique.

L’ancien skipper va développer une technologie destinée à régénérer la flotte des aéroclubs. « On estime à 150 le nombre d’avions réformés chaque année », précise son associé Ulysse Michon. Il s’agira de conserver l’enveloppe des avions et de convertir la mécanique via la technologie multi-hybride développée par Eraole, une combinaison énergétique qui permet de limiter sa consommation à seulement  4 litres d’huile végétale par heure. Les premiers vols avec passager sont programmés au premier semestre 2022. 

Plus de 300 emplois pour les dirigeables Flying Whales

Un autre engin volant est attendu localement. Flying Whales, l’entreprise basée à Suresnes (Hauts-de-Seine), a officialisé l'implantation de sa première ligne de production de dirigeables de transport de marchandises en Nouvelle-Aquitaine. A la clé : 90 M€ d'investissements et la création de 300 à 400 emplois directs.

Deux entreprises du territoire ont d'ores et déjà embarqué dans cette filière aéronautique naissante : Epsilon Composite, à Gaillan-en-Médoc, réalisera les charpentes des structures volantes ; quant à Reel, à La Rochelle (Charente-Maritime), c'est son système de levage de charge qui lui fait rejoindre l'équipage. « Nous prévoyons la construction de 150 machines sur dix ans », annonce Sébastien Bougon, président de Flying Whales. Dès le site d'implantation de Flying Whales Europe arrêté, deux hangars d'assemblage (200 mètres de long, 60 mètres de hauteur) seront construits sur un foncier de 30 hectares. Trois sites girondins sont en lice.

Expérimentations

Avec ses 2 000 entreprises et 146 000 emplois, l'industrie aéronautique du Sud-Ouest continue ainsi de convaincre des sociétés de venir développer leurs technologies au plus près des grands donneurs d’ordres de la région - Dassault, Thales, Airbus... Les collaborations et l'innovation y sont fortement encouragées, à l'image du projet Pelican, pour Projet d’étude de livraison de colis aérien en Nouvelle-Aquitaine, qui lie l'enseigne bordelaise Cdiscount à Air Marine, un fabricant de drones implanté à Léognan.

L’Agence de développement et d’innovation de la Nouvelle-Aquitaine et son appel à manifestation "Drone City"  fait, quant à elle, plancher une vingtaine d'entreprises sur la mise en service de taxi-drones...  Rappelons enfin, qu' il y a tout juste un an, les acteurs institutionnels, le cluster Aetos, spécialisé dans les drones, et des entreprises, comme Dronisos, s'engageaient dans un programme européen dédié à la mobilité aérienne par drones, réaffirmant ainsi le rôle pilote de la Région sur ce segment si convoité. 

Dernière arrivée sur le territoire,la start-up Electric Fly Spirit de Raphaël Dinelli, créateur du monoplace hybride Eraole, se pose sur l'aérodrome de Bordeaux Léognan-Saucats.
Attendue sur le territoire, la start-up Electric Fly Spirit de Raphaël Dinelli, créateur du monoplace hybride Eraole, se posera sur l'aérodrome de Bordeaux Léognan-Saucats. — Photo : ©Jean-Marie Urlacher

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.