Gironde

Défense

La France commande une nouvelle version du Rafale à Dassault

Par Astrid Gouzik, le 15 janvier 2019

La ministre des Armées, Florence Parly, s’est rendue sur les chaînes d’assemblage Rafale et Falcon, dans l'usine Dassault Aviation de Mérignac (Gironde).

Florence Parly, ministre des Armées, lors d'une visite à l'usine Dassault Aviation de Mérignac.
La ministre des Armées, Florence Parly, a visité l’usine de Dassault Aviation de Mérignac le 14 janvier 2019. — Photo : Dassault Aviation

C'est au sein de l'usine d'assemblage de l'avion de combat de Dassault, à Mérignac, que la ministre des Armées, Florence Parly, a remis un contrat de développement pour le standard F4 du Rafale. Il s'agit d'une évolution de l'appareil afin de rester au plus haut niveau technologique mondial. Le montant de ce contrat s'élève à près de 2 milliards de dollars. De son côté, l'industriel doit livrer les premiers aéronefs au standard F4 en 2022, puis en 2024.

Soutien aux PME de la défense

Ils viendront rejoindre la flotte de l'armée actuellement en service. Outre Dassault, ce contrat devrait faire tourner d'autres usines à proximité, notamment celle de Thales qui fournit une partie des équipements électroniques du chasseur. 

Lors de cette visite, Florence Parly et Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, ont également signé le renouvellement de la convention entre l'industriel et le ministère des Armées pour le soutien aux PME de la défense.

Florence Parly, ministre des Armées, lors d'une visite à l'usine Dassault Aviation de Mérignac.
La ministre des Armées, Florence Parly, a visité l’usine de Dassault Aviation de Mérignac le 14 janvier 2019. — Photo : Dassault Aviation

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.