Gironde

Conjoncture

La baisse des investissements en Gironde, un écueil sur le long terme

Par Astrid Gouzik, le 02 janvier 2019

L'activité des entreprises girondines a ralenti au troisième trimestre 2018 et devrait encore marquer le pas au quatrième trimestre. Ce n'est pourtant pas l'indicateur le plus préoccupant… 

Photo : Jean-François Michel

L’année 2018 s’est terminée sur une note moins enjouée qu’elle n’avait commencée. Après un excellent 1er trimestre en termes de chiffre d’affaires (+3,9 %), la croissance s’est tassée (+0,5 %) au 3e trimestre, selon les données collectées par l’Ordre des experts-comptables d’Aquitaine. Le 4e trimestre devrait, quant à lui, être lourdement impacté par le mouvement des « Gilets jaunes ».

Ce n’est pourtant pas ce chiffre qui inquiète les professionnels. « Nous observons une forte chute de l’investissement », souligne Lucas Sarlange, vice-président du conseil de l’ordre des experts-comptables. En Aquitaine, il a chuté de 12 % au 3e trimestre 2018 (par rapport au même trimestre de l’année précédente), dans un contexte national de baisse plus contenue (-2,9 %). En Gironde, les investissements ont reculé de 8,4 % sur cette période. Une chute vraisemblablement liée à l’arrêt du dispositif du suramortissement, en avril 2017.

Marges plus faibles

« C’est un indicateur très préoccupant car les investissements d’aujourd’hui sont les emplois de demain », avertit Lucas Sarlange. « Si l’appareil productif n’est pas renouvelé, les entreprises perdront en compétitivité et ne seront pas suffisamment rentables. »

L’industrie est particulièrement touchée, les ruptures technologiques poussant les entreprises à renouveler leur équipement, à s’équiper de machines robotisées notamment.

Photo : Jean-François Michel