Gironde

Énergie

HDF Energy entre en Bourse pour accélérer sur les centrales à hydrogène

Par Romain Béteille, le 03 juin 2021

La société girondine HDF Energy (Hydrogène de France) va prochainement entrer à la Bourse de Paris sur le marché réglementé Euronext. En parallèle, elle se prépare à ouvrir sa première usine de piles à hydrogène à Blanquefort, en Gironde, en 2023. 

HDF Energy (Hydrogène de France) va construire sa première usine de piles à hydrogène à Blanquefort, en Gironde.
HDF Energy (Hydrogène de France) va construire sa première usine de piles à hydrogène à Blanquefort, en Gironde. — Photo : HDF

HDF Energy (Hydrogène de France) accélère la cadence. Neuf ans après sa création, la société (25 collaborateurs, 2,5 M€ de chiffre d'affaires en 2019), qui développe des projets de centrales électriques alimentées par de l'hydrogène décarboné, se prépare à entrer en Bourse sur Euronext. Le 25 mai, l'entreprise basée à Lormont (Gironde) a fait approuver son document d’enregistrement par l’Autorité des marchés financiers, une étape clé pour son président et fondateur, Damien Havard.

Ambitions mondiales

"Nous nous y préparons depuis longtemps. La Bourse va nous apporter une visibilité et une transparence au niveau des chiffres et du fonctionnement d’HDF. Elle servira à la fois de mise en lumière et d’accélérateur de développement", souligne-t-il. HDF Energy a ainsi identifié trois axes majeurs justifiant cette entrée en Bourse : le "recrutement de profils hautement qualifiés pour poursuivre son expansion à l’international", des investissements dans les sociétés portant les projets de centrales électriques et enfin un développement de ses capacités de fabrication de piles à combustible de forte puissance servant à alimenter ses projets de centrales européennes.

Pour l’instant, le projet le plus avancé d’HDF (en phase 3) se situe en Guyane. Il représente 130 millions d’euros d’investissement (à 80 % financés par de la dette et à 20 % par des fonds propres apportés par plusieurs sociétés dont HDF en participation minoritaire) et servira de "preuve de concept". Onze autres projets multi-énergétiques de ce type sont actuellement en phase 1 et représentent "plus de 1,3 milliard d’euros d’investissements", selon Damien Havard.

Six pays européens, dont la France, sont déjà en discussion pour installer des centrales multi-mégawatts, fonctionnant grâce à des piles à combustible, l'une des briques essentielles des futures centrales d'HDF Energy, dont elle va très prochainement internaliser la production.

Implantation locale

Hydrogène de France a en effet été choisie par Bordeaux Métropole pour s’installer sur une portion de 3,5 hectares du Terrain des Circuits, à Blanquefort, ex-propriété du groupe Ford cédée à la collectivité après le départ de l’industriel en 2019. L’usine, qui doit voir le jour en 2023, représente un investissement d’une vingtaine de millions d’euros et doit avoir une capacité de production de 100 mégawatts par an.

Cette production industrielle a beau être à vocation majoritairement exportatrice (90 %), HDF Energy réfléchit aussi à son implantation locale. "Nous discutons d’une possibilité d’extension sur les 3,5 hectares mais aussi de la possibilité de s’agrandir. Nous allons prochainement louer un entrepôt pour mettre en place une préparation industrielle de pré-assemblage de nos piles", confie le PDG d’HDF. Il confirme également des discussions en cours sur des projets nationaux de centrales à hydrogène. HDF devrait créer une centaine d’emplois à horizon 2023 sur son site de Blanquefort et multiplier les recrutements de commerciaux pour faire avancer ses projets internationaux. La société vise un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros à horizon 2025.

HDF Energy (Hydrogène de France) va construire sa première usine de piles à hydrogène à Blanquefort, en Gironde.
HDF Energy (Hydrogène de France) va construire sa première usine de piles à hydrogène à Blanquefort, en Gironde. — Photo : HDF

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail