Nouvelle-Aquitaine

Loisirs

Football : pourquoi les Girondins de Bordeaux se mettent à la RSE

Par Stéphane Vandangeon, le 18 septembre 2019

Les Girondins de Bordeaux lancent une politique de RSE (responsabilité sociale de l'entreprise). Une façon pour le club de football de ressouder sa communauté. 

Frédéric Longuépée, président délégué des Girondins de Bordeaux
Avec la RSE, Frédéric Longuépée, président délégué des Girondins de Bordeaux, veut « remettre le club au cœur de sa communauté » — Photo : FCGB / Q.Salinier

Alors que le football business tend à faire disparaître les frontières, les Girondins de Bordeaux veulent conforter leur ancrage local. Pour cela, Frédéric Longuépée, président délégué du club, vient de dévoiler la nouvelle politique RSE des marines et blancs. À l’origine, une remarque de supporteurs entendue par le dirigeant lors de son arrivée à la tête de ce club de 230 salariés qui venait de se faire racheter par un fonds américain : les Girondins se seraient éloignés de leurs supporteurs. Inconcevable pour cet ancien du PSG qui compte « remettre le club au cœur de sa communauté ».

Supporteurs et partenaires consultés

À travers une vingtaine d’ateliers réunissant une dizaine de personnes, les Girondins sondent alors leur environnement – supporteurs se rendant au stade, téléspectateurs, entreprises partenaires. L’exercice permet de conforter une conviction : « Nous sommes bien davantage qu’une simple équipe de football. Le club a un impact positif sur son territoire, il est vecteur de lien social, véhicule des valeurs comme le respect, a un rôle éducatif », énumère Frédéric Longuépée, qui construit un plan en quatre volets allant bien au-delà des enjeux sportifs.

1 200 entreprises au cœur du dispositif

Le club veut ainsi favoriser les relations de business entre les 1 200 entreprises ayant intégré son réseau et va créer une plateforme numérique pour cela. Il va aussi solliciter ce réseau d’entreprises locales pour favoriser l’insertion professionnelle de publics éloignés de l’emploi et pour aider le monde associatif local. Il va enfin soutenir, par différentes actions, des grandes causes (accompagnement d’enfants hospitalisés, promotion des transports collectifs, de l’égalité homme – femme, etc.).

Si la mondialisation est aujourd’hui au cœur du foot, l’ancrage régional recherché par cette politique RSE n’a rien d’anodine. Car, à l’exception d’une poignée de marques mondiales, les clubs constituent leurs communautés – de supporters, de partenaires – pour l’essentiel au niveau local. Et ces communautés de supporters sont non seulement des clients, mais aussi des ambassadeurs et, bien souvent, contribuent à façonner l’âme d’un club de football.

Frédéric Longuépée, président délégué des Girondins de Bordeaux
Avec la RSE, Frédéric Longuépée, président délégué des Girondins de Bordeaux, veut « remettre le club au cœur de sa communauté » — Photo : FCGB / Q.Salinier

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.