Innovation

EShard, une entreprise à la pointe de la cybersécurité

Par Mallory Lalanne, le 22 novembre 2019

Basée à Pessac, la société EShard de 23 salariés, travaille avec des grands comptes et industriels autour de leurs problématiques de cybersécurité. Déjà présente à Singapour, la PME veut attaquer le marché américain.

Hugues Thiebeauld, co-fondateur d'EShard.
Hugues Thiebeauld, co-fondateur d'EShard. — Photo : DR

Hugues Thiebeauld et Georges Gagnerot ont une double passion : la technique et l’économie. En 2015, alors qu’ils travaillent dans la même structure depuis six mois, ils découvrent un nombre croissant de bases de données piratées et d’ordinateurs paralysés par un ransomware. Ils prennent alors conscience de la nécessité d’accompagner les entreprises dans l’analyse du risque et la sécurité de leurs produits. « La cybersécurité est un environnement assez riche et très concurrentiel. En intervenant sur toutes les briques de sécurité, mais aussi au niveau du système, nous souhaitions proposer une vraie valeur ajoutée », assure le président. Dès les premiers mois, la société EShard basée à Pessac rencontre son public. Ses clients ? Ce sont principalement des industriels et grandes entreprises de la finance et de la high-tech comme Visa, Thalès, STMicroelectronics mais également des organes de la Défense. Ils sont aujourd’hui une trentaine.

Possédant un service R & D en interne, EShard souhaite s’adapter aux besoins de ses clients. En 2018, l’entreprise commercialise esDynamic, un logiciel devenu phare, et enregistre une croissance de 30 % de son activité. « Nous cassons l’image du logiciel scientifique en proposant des technologies plus collaboratives. Les grands comptes, qui disposent de plusieurs sites, peuvent ainsi travailler ensemble. Les différents services ont désormais la capacité de partager et de mieux gérer leurs connaissances et leurs données », constate Hugues Thiebeauld.

De nouveaux programmes autour du mobile

Eshard nourrit désormais de fortes ambitions autour de la sécurisation des applications mobiles. « Les usages évoluent très vite. De plus en plus de mobiles stockent des données relatives au paiement ou à l’e-santé. Il faut accompagner nos clients et rester au goût du jour de ces nouveaux risques, car un attaquant va utiliser et chercher sur la surface tout ce qu’il peut pour s’insérer dans le système », assure le co-fondateur d’Eshard.

Cette PME de 23 salariés (16 à Pessac, 2 à Singapour et 5 à Marseille), qui affiche en 2018 un chiffre d’affaires de 1,4 million d’euros, réalise 60 % de son activité à l’export. Déjà présente en Europe, et à Singapour depuis 2018, elle a également pour ambition d’attaquer le marché américain. « Nous finalisons le business plan, et souhaitons qualifier le marché américain, savoir si on s’installe plutôt sur la côte est ou ouest. L’ouverture d’un bureau et d’une filiale à l’international apporte une certaine complexité opérationnelle. Le décalage horaire est très impactant dans une organisation comme la nôtre », explique le spécialiste de la sécurité.

D’ici fin 2020, la société mise sur une croissance de 50 % de son chiffre d’affaires. Elle ambitionne par ailleurs de recruter 50 personnes (commerciaux, marketing avec des chefs produits, équipe innovation et technique) d’ici 2023, et de dépasser le cap des 10 millions de CA.

Hugues Thiebeauld, co-fondateur d'EShard.
Hugues Thiebeauld, co-fondateur d'EShard. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.