Énergies renouvelables : La Gironde à l'offensive

Par la rédaction, le 04 décembre 2009

Le green business a le vent en poupe. Plusieurs industriels se sont lancés récemment sur le marché des énergies renouvelables en Gironde ou annoncent des projets. Tous les procédés référencés dans ce secteur d'activités (photovoltaïque, éolien, biomasse, géothermie, agrocarburants et hydrolien) sont ou seront utilisés dans les prochains mois dans notre département. Comment s'organise la filière? Quels sont les projets les plus avancés? Quelles entreprises se lancent? Quels investissements sont en jeu? Dossier réalisé par Marianne Peyri
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

« Depuis la flambée du pétrole, il y a 3 ans, on a pris conscience du développement potentiel des énergies renouvelables. Dès lors, tout s'est accéléré dans la région », analyse Julien Jimenez, directeur du développement durable au conseil régional. Or l'Aquitaine compte plusieurs cordes à son arc : le plus grand massif forestier exploité d'Europe, un ensoleillement important pour accueillir du photovoltaïque, des espaces pour abriter des parcs éoliens, des ressources en géothermie... On dénombre de plus une vingtaine de laboratoires de recherche liés à l'éco-activité, le pôle de compétence Avenia ou le pôle de compétitivité Xylofutur et le soutien aux entreprises via l'appel à projet ?éco-innovation? de la Région. Forte de ces atouts, l'Aquitaine voit les projets se multiplier, surfant sur l'objectif fixé par le gouvernement d'augmenter la part d'énergie renouvelable consommée de 13% à 23 % d'ici à 2020. Des chiffres régionaux sont d'ores et déjà annoncés tels que 400MW de puissance installée en photovoltaïque d'ici à 2015, 100MW d'énergie liée à la biomasse d'ici à 2010...




Pas de parc éolien

La Gironde s'inscrit dans ce mouvement. « Dans le département, la biomasse et la géothermie sont les deux procédés qui contribuent le plus actuellement à la création d'énergie renouvelable », constate Alain Mestdagh, chargé de mission énergies renouvelables à l'Ademe. Le photovoltaïque, secteur le plus en développement, émerge bien que les Landes soient mieux placées dans la course au solaire. « En revanche, l'énergie éolienne est la moins avancée des énergies renouvelables. L'Aquitaine fait partie des trois régions en France non dotée de parcs. On est en retard. Si un projet dans l'éolien se réalise, il se fera en Gironde où les conditions sont réunies », analyse Alain Mestdagh.




Retour sur investissement en 10 à 15 ans

Pour Julien Jimenez, « cette réelle effervescence des projets est liée aux tarifs avantageux de rachat par EDF de l'énergie fournie, qui équivalent à des subventions. Sur le photovoltaïque, on est désormais sur des retours sur investissements assez courts, de 10 à 15 ans. Les projets qui démarreront après 2012 risquent de ne plus bénéficier d'autant davantages. On assiste donc à une accélération des projets ». Ce business pour se développer doit cependant franchir deux obstacles, la question du conflit d'usage sur les ressources et celle de l'acceptation des projets par la population.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture