Bordeaux

Immobilier

Enéal, ex-Logévie, accélère en devenant une foncière

Par Anne Cesbron, le 04 novembre 2020

Logévie, entreprise sociale pour l’habitat, spécialisée dans le logement des aînés, devient Enéal, foncière médico-sociale du groupe Action Logement. La filiale doit racheter 150 établissements en trois ans. En outre, le patrimoine d’Enéal s’étoffera progressivement des 550 établissements dédiés aux séniors, actuellement détenus par les filiales de l'organisme paritaire sur le territoire national. 

Résidence Enéal à Lormont.
Action Logement a choisi Bordeaux pour installer sa filiale dédiée à l'amélioration de l'habitat des personnes âgées. La nouvelle société foncière développera notamment des résidences autonomes, comme ici à Lormont. — Photo : Cabinet d’architecture Leibar et Seigneurin

Logévie n’est plus, vive Enéal ! L’entreprise sociale pour l’habitat (ESH), filiale du groupe Action Logement, accélère sur le secteur de la silver économie et devient une société foncière spécialisée dans l’amélioration du bâti des Ehpad et des résidences séniors. « Notre objectif est d’acquérir ces trois prochaines années 150 établissements en mauvais état, pour les réhabiliter en l’espace de dix ans, la foncière nous apportant un effet levier important en termes de fonds propres avec une somme de 350 millions d'euros. En outre, nous allons être axés sur le développement d’établissements médicaux sociaux en neuf, en répondant aux appels à projets des autorités de tutelle : État, agences régionales de santé et départements », précise Mario Bastone, directeur général d’Enéal. Celui qui a dirigé Logévie de 2014 à décembre 2019 a recentré l’activité de la filiale, autrefois généraliste, autour de trois produits : la résidence autonomie, le logement intergénérationnel thématisé sous la marque Teema et les Ehpad. En 2018, Logévie a ainsi livré 168 lits pour personnes âgées dépendantes à l’hôpital de Libourne.

Le patrimoine du groupe

« La mise en œuvre du Plan d’investissement volontaire 2019-2022 signé entre Action Logement et l’État consacre 1 milliard d’euros au bien vivre des séniors », rappelle le directeur général. C’est dans ce cadre qu’Énéal a été fondée, forte de l’expertise des 80 collaborateurs et du patrimoine néoaquitain de Logévie, propriétaire de 84 établissements médico-sociaux, et d’un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros. En 2019, Logévie a produit près de 500 logements pour personnes âgées.

Mario Bastone, directeur général d’Enéal.
Mario Bastone, directeur général d’Enéal. - Photo : Enéal

En obtenant en août 2020, l’agrément national lui permettant de se développer au-delà des frontières régionales, la société foncière va pouvoir intégrer à son portefeuille les 550 établissements séniors actuellement détenus par cinquante filiales du groupe. « Ces opérations se feront au fil de l’eau. Un temps qui verra par ailleurs le recrutement d’une quinzaine de collaborateurs pour développer un réseau d’agences territoriales », annonce Mario Bastone. Après les bureaux parisien et bordelais pour la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie, c’est à Lyon qu’Enéal devrait poser le pied, dans les murs d’une autre filiale du groupe, Alliade Habitat.

Championne européenne

Opérationnelle depuis janvier, le territoire national en ligne de mire, Enéal annonce d’ores et déjà 37 établissements « déjà fléchés, en process d’acquisition ». « Nous allons partout, y compris dans les territoires ruraux, depuis le Limousin au Grand Est, la Creuse, Saint-Etienne, Tulle ; manquent la Normandie et la Bretagne. Il nous faut également travailler sur le sujet francilien », égraine le dirigeant qui évoque une prochaine opération d’ampleur à Brive-la-Gaillarde. Cette stratégie doit hisser Enéal au rang des premières foncières médico-sociales européennes, à horizon 2030. « Notre force, c’est de proposer des loyers équilibrés en soutien au secteur médico-social non lucratif pour développer une offre modernisée », se félicite Mario Bastone.

Résidence Enéal à Lormont.
Action Logement a choisi Bordeaux pour installer sa filiale dédiée à l'amélioration de l'habitat des personnes âgées. La nouvelle société foncière développera notamment des résidences autonomes, comme ici à Lormont. — Photo : Cabinet d’architecture Leibar et Seigneurin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail