Bordeaux

Automobile

EnchèresVO veut renforcer son positionnement national

Par Mallory Lalanne, le 04 mars 2021

EnchèresVO, spécialiste de la vente aux enchères de véhicules d’occasion, centralise depuis le 1er janvier 2021 sous une seule et même identité l’ensemble de ses antennes. Objectif de l’entreprise : structurer son activité et accélérer sur un marché en plein essor.

Guillaume Arnauné, dirigeant de la société EnchèresVo, espère retrouver en 2021 son niveau d’activité d’avant crise.
Guillaume Arnauné, dirigeant de la société EnchèresVo, espère retrouver en 2021 son niveau d’activité d’avant crise. — Photo : D.R.

Pour donner plus de visibilité à son activité, Aquitaine Enchères Automobiles prend un nouveau virage. Spécialiste de la vente aux enchères de véhicules d’occasion et de matériel industriel aux particuliers et professionnels implanté à Bordeaux depuis 2002, Aquitaine Enchères Automobiles a changé d’identité le 1er janvier 2021, pour devenir EnchèresVO. Une nouvelle dénomination qui coiffe l’ensemble des activités de ses sociétés : Toulouse Enchères, Aquitaine Enchères, Aix-Marseille Enchères, Enchères Mat et AutoCerti. "Nous avions un besoin d’uniformité à la fois pour nos clients, et nos fournisseurs qui sont implantés un peu partout en France. Cette annonce est une véritable opportunité pour notre site de Bordeaux de s’inscrire durablement sur le marché", déclare Guillaume Arnauné, dirigeant de la société de 50 salariés.

Accélération du numérique

Ce changement d’identité s’accompagne de l’accélération de son offre digitale. L’entreprise a profité du confinement pour ajouter une couche de services supplémentaires. Les clients ont désormais la possibilité de prendre rendez-vous en ligne ou de récupérer l’ensemble de leurs documents dématérialisés sur le site. Ils peuvent même accéder à des présentations avancées avec des vues à 360 degrés de l’extérieur et de l’intérieur du véhicule. "Le digital monte en puissance, mais nous nous rendons compte que les consommateurs ont un réel besoin de voir le produit et de bénéficier de conseils en boutique. Il faut donc multiplier les points de contacts", constate le dirigeant.

Des perspectives encourageantes

L’entreprise familiale, dont les salles de vente sont situées à Bordeaux, Toulouse et Marseille, entend ainsi renforcer sa position dans l’Hexagone. "Le marché français de la vente de véhicules d’occasion se resserre depuis quelques années autour de quatre principaux opérateurs, dont nous faisons partie, observe Guillaume Arnauné. En 2018, les véhicules d’occasion ont pesé pour 45 % du montant total adjugé, juste derrière le secteur de l’art et des objets de collection. Le marché français des enchères est aussi plus dense que dans d’autres pays. C’est même l’un des principaux marchés en Europe. Il faut donc être très réactifs pour faire évoluer les business model et être en pointe sur le digital".

Avec un chiffre d’affaires de 210 millions d’euros en 2019, le groupe EnchèresVO a réalisé la vente d’environ 30 000 véhicules d’occasion en 2019 sur l’ensemble de ses sites, soit près de 2 500 véhicules vendus par mois. De belles perspectives qui ont toutefois été ralenties en 2020 avec la mise en place du premier confinement. "La reprise a toutefois été assez forte en milieu d’année. Nous avons réussi à combler une bonne partie de notre retard en vendant 26 000 voitures sur l’année", ajoute le dirigeant. En 2021, l’entreprise ambitionne d’atteindre son niveau d’activité d’avant-crise.

Guillaume Arnauné, dirigeant de la société EnchèresVo, espère retrouver en 2021 son niveau d’activité d’avant crise.
Guillaume Arnauné, dirigeant de la société EnchèresVo, espère retrouver en 2021 son niveau d’activité d’avant crise. — Photo : D.R.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail