Bordeaux

Hôtellerie

Eklo Hotels veut imposer sa marque en France à partir de Bordeaux

Par Anne Cesbron, le 02 avril 2019

Le groupe français Eklo Hotels ouvre son quatrième hôtel à Bordeaux, où il a également installé son siège. Avec cet établissement de 128 chambres, l'hôtelier low-cost veut renforcer son offre en direction d'une clientèle plus diversifiée et accélérer son développement.

Le futur établissement Eklo Hotels de Bordeaux, également siège social du groupe hôtelier français
Au sein du futur établissement Eklo Hotels de Bordeaux, les espaces à partager représenteront 200 mètres carrés. Une auberge de jeunesse "nouvelle génération" inspirée de concepts hollandais et berlinois. — Photo : Studio Janréji

Emmanuel Petit a eu du nez. Le fondateur de la société Eklo Hotels, à Boulogne-Billancourt en 2011, a fait partie des premiers, en 2014, à parier sur une implantation sur la friche ferroviaire et militaire de la Zac Bastide Niel, à Bordeaux, devenue un écoquartier. Cet ancien du groupe hôtelier Accor souhaitait faire de Bordeaux la base du déploiement national de son groupe, qui prévoit l'exploitation de 40 hôtels dans dix ans.

Après trois ouvertures d'établissements – au Mans et au Havre en 2014, à Lille en 2017 –, c'est un concept d'hôtel low-cost plus abouti qui se prépare à conquérir l'Hexagone. «  Avec l'établissement de Lille, nous avons éprouvé le concept d'espaces collaboratifs et conviviaux, dans l'esprit des auberges de jeunesse de nouvelle génération. Avec Bordeaux, nous souhaitons renforcer l'apport du design et montrer qu'il est possible de rester un hôtel économique », explique Emmanuel Petit.

Économies à tous les étages

Les 128 chambres, le restaurant-bar, les salons et les bureaux du siège d'Eklo Hotels occuperont les 2 500 mètres carrés en R+3 de l'établissement bordelais. « Contrairement à la tendance actuelle dans l’hôtellerie économique, nous ne proposons pas seulement des petits prix pour les lits en dortoirs. Une centaine de chambres doubles sera aussi proposée à partir de 32 euros, selon la période », précise le fondateur. « La petite taille des chambres – 10 mètres carrés – permet de disposer de 200 mètres carrés d'espaces de vie, pour y proposer une mixité de services, dont une cuisine ouverte à tous, et de s'adapter à une clientèle variée, intergénérationnelle », poursuit Stéphanie Petit, directrice marketing. 

La maîtrise des coûts chez Eklo passe forcément par une attention particulière à la facture énergétique. Isolation, chauffage urbain avec puits canadiens, proximité des centres-villes et connexion aux transports en commun... l'établissement prône la vertu environnementale, et cela dès la réservation en ligne. Il est, par exemple, recommandé au client de venir avec sa propre serviette, dispensant ainsi l'établissement d'un service lingerie trop gourmand en eau.

Ampoules Led, panneaux photovoltaïques... les bonnes pratiques seront renforcées à Bordeaux, dans le cadre d'un partenariat avec la société nantaise Betterfly Tourism et son logiciel Winggy, qui mesure l'impact environnemental des usagers d'un lieu. « Cela va commencer par la formation de nos équipes. Des plans d'actions pourront être engagés pour être suivis de l'obtention d'une étiquette environnementale valorisant notre engagement », annonce la directrice.

Asseoir la notoriété d'Eklo Hotels

Comparable en termes d'accueil à son homologue lillois, l'hôtel bordelais prévoit un chiffre d'affaire de 1,6 million d'euros. Foncier inclus, l'opération représente un investissement de 6,5 millions d'euros.

À partir de son nouveau siège, bientôt pourvu d'une vingtaine de collaborateurs, Eklo souhaite ouvrir de deux à quatre établissements par an : Clermont-Ferrand en septembre, Toulouse et Marne-la-Vallée en 2020, puis Roissy. Des hôtels à Lyon, à Orly, Nanterre, et Porte de Versailles à Paris pourraient suivre.

Le futur établissement Eklo Hotels de Bordeaux, également siège social du groupe hôtelier français
Au sein du futur établissement Eklo Hotels de Bordeaux, les espaces à partager représenteront 200 mètres carrés. Une auberge de jeunesse "nouvelle génération" inspirée de concepts hollandais et berlinois. — Photo : Studio Janréji

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture