Bordeaux

Industrie

Témoignage Coronavirus : Mauco-Cartex a perdu 20 % de chiffre d’affaires en une semaine

Par Yoan Denéchau, le 25 mars 2020

L'entreprise Mauco-Cartex, basée à Peujard en Gironde, est spécialiste de l'emballage du vin depuis plus de 50 ans. Implantée historiquement dans plusieurs territoires viticoles (Aude, Charentes Gironde, Gers), la PME a racheté, en 2016, l'entreprise charentaise Cartex pour s'ouvrir à d'autres filières (luxe, e-commerce, entre autres) et devenir créateur d'emballage.

Depuis des années, Mauco-Cartex est créateur d'emballage, notamment dans le monde des vins et spiritueux.
Depuis des années, Mauco-Cartex est créateur d'emballage, notamment dans le monde des vins et spiritueux. — Photo : Mauco-Cartex

« À l’annonce du confinement, nous étions pris en étau ». Pour Sarah Escat, PDG de Mauco-Cartex (114 salariés et 17 M€ de CA en 2019), entreprise spécialisée dans l’emballage du vin, la situation est « très compliquée ». En effet, dès l’annonce de la fermeture des écoles, de nombreux salariés, notamment dans l’administratif, ont dû s’arrêter pour garder leurs enfants. Le confinement, moins d’une semaine plus tard, a dégradé la situation. « Je suis très en colère, insiste Sarah Escat. Soit il faut aller travailler, soit on reste à la maison. On nous dit de rester chez nous, puis de continuer à travailler, puis de mettre nos salariés au chômage partiel. De l’autre côté, nos clients nous disent de continuer ! » Ce manque de clarté au sommet de l’État inquiète la cheffe d’entreprise, qui en plus de gérer la crise doit aussi rassurer ses salariés.

-20 % de chiffre d’affaires depuis le 17 mars

Sarah Escat a pris des mesures pour maintenir l’activité de son entreprise : 65 % des salariés sont en télétravail ou gardent leurs enfants. Une dizaine de personnes, dans l’administratif, sont en activité partielle. « À partir de la semaine prochaine, nous travaillerons deux jours par semaine », ajoute la cheffe d’entreprise. Mauco-Cartex continue de produire, surtout du carton, dans ses sites de Peujard (Gironde) et Fléac (Charente), malgré un nombre de commandes en chute – 6 par jour en moyenne contre une centaine habituellement. L’entreprise continue également de livrer à ses clients des emballages en carton. Du côté de l’emballage en caisse de bois, c’est plus compliqué. « Nous avons un gros problème d’approvisionnement, admet Sarah Escat. La majorité de notre bois arrive d’Espagne, où la situation est catastrophique. La plupart de nos fournisseurs sont fermés jusqu’à fin avril ».

Cette baisse d’activité a un coût pour Mauco-Cartex. En une semaine, l’entreprise a perdu 20 % de son chiffre d’affaires. Pas de quoi atteindre le moral de Sarah Escat, pour l’instant. « Nous sommes très bien accompagnés par les banques, ajoute-t-elle. Elles ont immédiatement réagi et ont gelé nos emprunts sur six mois ». La cheffe d’entreprise a temporairement suspendu les virements à ses fournisseurs, pour privilégier ses salariés. « Niveau trésorerie, pour le mois de mars, je ne m’en fais pas, assure Sarah Escat. En avril, par contre, je ne sais pas ce que nous allons faire ». Si Mauco-Cartex fabrique de l’emballage pour de nombreux secteurs comme celui du développement durable, le luxe, l’e-commerce, l’industrie, le high-tech… La clientèle historique des vins et spiritueux occupe la quasi-totalité de ses commandes.

Depuis des années, Mauco-Cartex est créateur d'emballage, notamment dans le monde des vins et spiritueux.
Depuis des années, Mauco-Cartex est créateur d'emballage, notamment dans le monde des vins et spiritueux. — Photo : Mauco-Cartex

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail