Nouvelle-Aquitaine

Electronique

CES 2019 : La Nouvelle-Aquitaine prête à chasser en meute

Par Astrid Gouzik, le 29 novembre 2018

Quatorze start-up de Nouvelle-Aquitaine s'envoleront pour le Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas, du 8 au 11 janvier. Intégré à l'espace France, sous la bannière commune French Tech, le pavillon Nouvelle-Aquitaine veut la « jouer collectif ».

Les 14 start-up de la délégation Nouvelle-Aquitaine prêtes à partir au CES 2019.
La délégation de Nouvelle-Aquitaine pour le CES de Las Vegas passera de 40 start-up en 2018 à 14 en 2019. — Photo : Astrid Gouzik

Pour la troisième année consécutive, c'est une délégation unifiée qui décollera pour le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le 8 janvier. Sept partenaires sont rassemblés autour de la région Nouvelle-Aquitaine pour cette édition 2019 du salon international de l'innovation dans l'électronique BtoC : la CCI International, le cluster régional des professionnels du numérique SPN, French Tech Bordeaux, la CCI Bordeaux-Gironde, Bordeaux Métropole, le pôle Digital Aquitaine et l'association professionnelle limousine Aliptic.

Dans leur bagages, 14 start-up sélectionnées pour exposer au cœur de l'Eureka Park, certaines déjà aguerries à la grand-messe. C'est le cas notamment de la pépite Silent Space, qui arpentera les allées du salon pour la troisième fois. Ou encore Bziit qui a décidé de réitérer l'expérience après une édition 2018 fructueuse. « Après le CES, nous avons changé de dimension. Nous avons dépassé nos objectifs de croissance pour 2018 », raconte Laurent Tripied, fondateur de la start-up bordelaise spécialisée dans le web marketing. D'autres découvriront le gigantisme du salon cette année, à l'instar du landais ByTheWave.

Déjà sept récompenses

Elles étaient 30 à répondre à l'appel à projets lancé par la Région. Un peu moins de la moitié a été retenue pour intégrer une délégation néo-aquitaine franchement restreinte par rapport aux 40 start-up sélectionnées en 2018. « Pour une jeune entreprise, aller au CES, c'est trouver des occasions de se développer, de tester un marché… Cela nécessite une maturité suffisante. Nous avons sciemment sélectionné moins d’entreprises, mais qui sont dans une optique de développement à l’international », souligne Jérôme Leleu, président de French Tech Bordeaux. Une stratégie payante puisque sept des 14 pépites sélectionnées ont été gratifiées d'un très couru « Innovation Award », distinction honorifique délivrée par un jury de la Consumer Technology Association. 

En coulisses, le coaching est intensif pour aider les jeunes pousses à transformer l'essai. « Soyez agressifs en termes de communication », conseille Benoît Cuisinier-Raynal, directeur général de CCI International. « Vous allez prendre une claque, vous allez avoir mal aux pieds. C'est normal. On veut que vous reveniez fatigués », insiste David Babin, vice-président de French Tech Bordeaux. 

Sous la bannière French Tech

Il faut dire que l'enjeu est de taille pour les start-up - qui consacrent du temps et de l'argent à la préparation de l'événement - mais aussi pour la Région qui a alloué un budget sans précédent pour cette virée américaine (360 000 euros contre 340 000 l'année dernière). Elle prend en charge 50 % des dépenses des entreprises (comme les frais du salon pour les exposants), les formations collectives ou individuelles, et certains frais de participation. A la clé, de la visibilité pour la Région et sa politique en faveur de l'innovation et du numérique. Intégré à l'espace France, sous la bannière commune French Tech, le pavillon Nouvelle-Aquitaine dit vouloir « la jouer collectif ».


Les 14 start-up sélectionnées sont :

- « Espace de vie connecté » : Domalys, Facil'iti, Flovea, Icohup, Silent Space, Ullo, Ureflect. 

- « Le digital et l'humain en interaction avec l'industrie 4.0 » : 1A3i, Numii by AIO, Holoforge Interactive (Asobo), Hu&Co, Meshroom VR, Thinkdeep AI.

- « L'Homme dans la smart society » : ByTheWave, Bziit, Coleen, ST.A.R.S, Pragma Industries, Simob, Preacor by Ashler & Manson, Khiko by Go4ioT, ID1.

Les 14 start-up de la délégation Nouvelle-Aquitaine prêtes à partir au CES 2019.
La délégation de Nouvelle-Aquitaine pour le CES de Las Vegas passera de 40 start-up en 2018 à 14 en 2019. — Photo : Astrid Gouzik