Bordeaux

Immobilier

Témoignage Cédric Vicente (Wellio) :  « Nous misons toujours sur les bureaux »

Par Anne Cesbron, le 23 novembre 2020

Le télétravail va t-il avoir raison de la Cité numérique ? Les entreprises vont-elles déserter le site flambant neuf ? Que nenni selon Cédric Vincente, directeur du site Wellio à Bègles, marque de coworking du groupe Covivio, propriétaire majoritaire du site, à 75 %. Un an après l'arrivée de ses premiers occupants, plus de cinquante entreprises y ont déployé près de 1 000 salariés.

Cédric Vicente, directeur du site Wellio à la Cité numérique de Bègles.
Pour Cédric Vicente, directeur du site Wellio à la Cité numérique de Bègles : "La belle attractivité du site ne s’est pas démentie". — Photo : Anne Cesbron/JDE

« À mon arrivée au poste de directeur du site Wellio sur la Cité numérique voilà un an, la moitié des lots en notre possession devait encore trouver preneurs, soit 9 000 mètres carrés. Aujourd’hui, sur la partie bail commercial classique, nous en sommes à un taux d’occupation de 86 %, notamment après l’arrivée de Onepoint et d’Arkéa. Il nous reste deux lots de 2 000 et 350 mètres carrés. Quant à la partie Wellio (marque de coworking de l’opérateur immobilier Covivio, ex-Foncière des Régions, NDLR), ses 3 000 mètres carrés, 250 postes de travail, ses 13 salles de réunion et des espaces événementiels et de restauration, sont occupés à près de 95 %. Nous y ont rejoints Microsoft, Ineat Group, ou encore l’agence de référencement Indixit… La belle attractivité du site ne s’est pas démentie. Actuellement les travaux pour les 2 500 mètres carrés loués par la Région Nouvelle-Aquitaine se terminent. Unitec, Digital Aquitaine et le Cnam devraient emménager début 2021.

Si je redoute le départ de certaines entreprises optant pour le télétravail ? Au contraire, l’engouement des entreprises pour cet écosystème et la dynamique du territoire bordelais sur la filière me conduisent davantage à penser que les entreprises ont besoin de locaux supplémentaires ! En mars, le confinement a mis un coup de frein à la mise en route du site certes, mais la Cité numérique s’est immédiatement remplie en post-confinement. La location de salles de réunion reste cependant l’activité la plus touchée. Mais pour le moment aucune entreprise ne nous a fait part d’une volonté de réduire ses espaces de travail, c’est un lieu conçu pour les échanges. Quant aux entreprises qui s’engagent sur les offres flexibles, elles le font sur de longues périodes, de plusieurs années. Nous ne sommes plus dans une vision de coworking, au mois le mois. Les entreprises ont aussi besoin de donner de la visibilité à leurs collaborateurs. Nous réfléchissons à des offres encore plus flexibles, qui rapprocheraient le bail commercial classique et nos offres Wellio, offrant plus de services.

En 2021, nous souhaitons programmer l’événement inaugural de la Cité numérique, celui-ci n’ayant pas pu se tenir du fait de la crise. Notre ambition reste de faire de ce site un véritable totem. Covivio dispose par ailleurs d’une réserve foncière de 9 000 mètres carrés de part et d’autre de la Cité numérique. Une fois celle-ci bien lancée, avec sa jauge de 1 500 salariés remplie, il sera temps de se consacrer aux projets de bureaux, côté quartier Terres neuves, et de logements en coliving (location d’une chambre privative au sein d’un collectif offrant des services et espaces communs, NDLR), côté boulevard Jean-Jacques Bosc. Covivio à Bordeaux, c’est aussi près de 10 000 mètres carrés Quai 8.2 quartier Euratlantique, les projets en cours à Bordeaux Lac, au campus du Jardin de l’Ars avec Onepoint… Nous croyons vraiment aux bureaux ! »

Cédric Vicente, directeur du site Wellio à la Cité numérique de Bègles.
Pour Cédric Vicente, directeur du site Wellio à la Cité numérique de Bègles : "La belle attractivité du site ne s’est pas démentie". — Photo : Anne Cesbron/JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail