Gironde

Réseaux économiques

CCI Bordeaux Gironde : réélu, Patrick Seguin rêve d'un second mandat de terrain 

Par Anne Cesbron, le 23 novembre 2021

La nouvelle assemblée de la CCI Bordeaux Gironde a réélu à sa tête le sortant Patrick Seguin. Pour le chef d’entreprise, mobilité, formation et aménagement du territoire doivent conduire les actions de la chambre consulaire ces cinq prochaines années, au plus près des attentes du monde économique et des besoins des salariés.

Patrick Seguin a été réélu à la présidence de la CCI Bordeaux Gironde le 22 novembre 2021.
Patrick Seguin a été réélu à la présidence de la CCI Bordeaux Gironde le 22 novembre 2021. — Photo : Anne Cesbron

Une réélection qui n’aura surpris personne. À 69 ans, Patrick Seguin a été reconduit le 22 novembre 2021 à la présidence de la CCI Bordeaux Gironde, dès le premier tour. Ne lui ont manqué que deux bulletins nuls et une abstention, quand 73 élus lui ont témoigné une confiance renouvelée. Seul candidat en lice, soutenu par la liste d’union Medef-CPME, le président pouvait toutefois déplorer la très faible participation.

Comme ailleurs en France, l’élection girondine n’aura que guère mobilisé, avec à peine 5 % des chefs d’entreprise passés par le vote en ligne. "J’interpellerai les instances nationales pour que soient revues les modalités d’un vote trop compliqué et qui ne bénéficie pas d’une information préalable suffisamment longue", regrette le président.

Féminisation et rajeunissement de l’assemblée

Au-delà de cette désaffection, Patrick Seguin salue la féminisation et le rajeunissement de ses troupes, "des belles pointures". Avec 38 femmes sur les 80 membres élus, la parité est quasiment atteinte (47,5 %). Isabelle Arnaud-Despreaux (MBA Capital), Diane Duvert (Sovia) et Marie-Laure Donitian (Areve) s’installent aux fauteuils respectifs de trésorière, secrétaire adjointe et membre du bureau. Marc Prikazsky (Ceva santé animale), Dominique Durand (Stelia Composites), Denis Mollat (Librairie Mollat), Frédéric Petit (Elise), Jean-Pierre Campech (Partedis) et Stéphane Loniewski (Lokfi) sont respectivement élus aux postes de président de la délégation de Libourne, vice-président à l’industrie, vice-président au commerce, trésorier, secrétaire et membre du Bureau.

Plus de la moitié des élus est par ailleurs composée de nouveaux visages. "Les plus anciens membres, qui parfois n’étaient plus chefs d’entreprise, ont été remplacés", se félicite le président. La moyenne d’âge de cette nouvelle assemblée serait, selon lui, rajeunie de plus de vingt ans.

Travailler en proximité

"Les grandes actions que nous souhaitons engager doivent s’inscrire dans une proximité renforcée. Pendant deux ans, nous avons été sur le pied de guerre, il nous a fallu arrêter certaines de nos actions auprès des entreprises et des collectivités pour mettre nos forces vives au service du 'quoi qu’il en coûte'. Nous voulons revenir à nos missions d’accompagnement des entreprises, de la création à la transmission. J’ai proposé pour cela que nous revenions en présentiel sur les territoires", insiste Patrick Seguin.

Le sujet de la proximité, le président entend par ailleurs l’aborder sur le front de la mobilité et de l’aménagement du territoire. "Nous souhaitons peser sur ces deux grands sujets. Il s’agit de trouver des solutions pour installer les entreprises près des lieux de vie des gens et non l’inverse. Il s’agit de limiter les flux entrants et sortants de la métropole", poursuit-il. "La préfecture attend notre copie, celle-ci doit apporter une vision globale, voire régionale, et non pas compiler les feuilles de routes des collectivités, de la métropole ou du Sud Gironde", prévient-il. Il sera question de dernier kilomètre, d’investir sur des "no man's land", de formation de main-d’œuvre locale, mais aussi du Grand Projet Sud-Ouest (GPSO), "un outil parmi d’autres"… Et l’élu d’en appeler à un véritable plan Marshall de l’aménagement du territoire, pour sortir d’une réflexion menée à petite échelle, opposant les collectivités.

Bâtir une 'Numérique Valley'

Plus tangible, c’est le câble intercontinental, sous-marin de télécommunications débarqué au Porge que l’élu pourrait brandir en nouvel étendard. Ce réseau qui relie les États-Unis à la France va distribuer "les méga données du futur pour 25 années. Ce sont des capacités que nous ne savons pas encore quantifier. Je prétends que nous disposons d’une chance inouïe, celle de créer à partir du Porge une 'Numérique Valley'", s’enthousiasme Patrick Seguin.

Concrètes également, les avancées que l'entrepreneur souhaitent voir engager par ses pairs. "Les entreprises ont un travail sociétal à réaliser sur les solutions du quotidien pour leurs collaborateurs, sur les problématiques de transport, de garde d'enfants... Lorsque l'on se proclame tenant de la RSE, il faut se pencher sur ces questions. C'est aussi de cette manière que l'on recrute aujourd'hui des talents", insiste l'élu. 

Patrick Seguin a été réélu à la présidence de la CCI Bordeaux Gironde le 22 novembre 2021.
Patrick Seguin a été réélu à la présidence de la CCI Bordeaux Gironde le 22 novembre 2021. — Photo : Anne Cesbron

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail