Bordeaux

Aménagement

A Bordeaux, la mue des Bassins à flot continue

Par Yoan Denéchau, le 21 janvier 2020

Le port de Bordeaux lance un appel à projets pour accueillir huit entreprises sur des barges flottantes dans le quartier des Bassins à flot. Les candidats peuvent répondre jusqu'au 16 mars. 

Le Bassin n°1 des Bassins à flot à Bordeaux
Le port de Bordeaux a lancé un appel à projets pour implanter des entreprises sur des barges aux Bassins à flot. — Photo : Yoan Denéchau

Le programme d’aménagement d’ensemble des Bassins à flot passe la troisième. Ce projet urbain, lancé en 2010 par la Ville, la Métropole et le Port de Bordeaux, prône la dynamisation des bassins situés entre le quartier des Chartrons et Bacalan. Ainsi, après le Pôle Naval et le port de plaisance (Bassin n°2), c’est désormais au Bassin n°1, le plus proche de la Garonne, d’entamer sa mue. En décembre, le Port de Bordeaux (GPBM) a lancé un appel à projets pour le Bassin n°1. À terme, cette opération compte installer huit entreprises sur des barges flottantes, à deux pas du siège régional du Crédit Agricole, des studios d’Ubisoft et des futurs bureaux de Cdiscount.

80 000 m² de bureaux en cinq ans

Dans le fond, le Port de Bordeaux souhaite « éviter les établissements de nuit » du fait des nuisances sonores qu’ils peuvent provoquer. Pour Corinne Bauer, gérante de l’Iboat, une boîte de nuit flottante déjà présente sur les Bassins « le développement du quartier ne doit pas se faire par la présence accrue de discothèques ou de bars ». Elle voit d’un très bon œil l’appel à projets du Port de Bordeaux. « Installer des entreprises, c’est ramener du monde, ce qui est forcément positif pour ce nouveau quartier », ajoute Corinne Bauer.

Pour Thibaut Lurcin, économiste à l’Agence d’Urbanisme Bordeaux Aquitaine, le quartier des Bassins à flot est « en plein boum depuis six ans ». L’économiste dresse un constat positif de la dynamique immobilière, en se basant sur les chiffres de l’Observatoire de l’Immobilier d’Entreprise de Bordeaux : « En cinq ans, 80 000 m² de bureaux ont été placés aux Bassins à flot, ce qui représente quand même 10 à 15 % de l’immobilier de bureau de l’agglomération ». Deuxième constat fait par Thibaut Lurcin : quatre domaines bourgeonnent particulièrement dans le secteur : le coworking, la finance, le numérique et la formation. « Le Port envisage de privilégier d’autres filières [nautisme/réparation navale, vin, loisirs/tourisme et numérique, NDLR], mais des synergies sont possibles », assure Thibaut Lurcin. Les entreprises candidates pour l’appel à projets flottants du port de Bordeaux ont jusqu’au 16 mars pour soumettre leur dossier.

Le Bassin n°1 des Bassins à flot à Bordeaux
Le port de Bordeaux a lancé un appel à projets pour implanter des entreprises sur des barges aux Bassins à flot. — Photo : Yoan Denéchau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.