Bordeaux

Industrie

Activ'Inside lève des fonds et lance son projet contre le déclin cognitif

Par Yoan Denéchau, le 12 juin 2020

La PME Activ’Inside, basée à Beychac-et-Cailleau, vient de finaliser le financement de son projet Silver Brain Food (SBF), dont le montant s’élève à 16,3 millions d’euros. SBF a pour vocation de lutter contre le déclin cognitif lié au vieillissement et améliorer ainsi la qualité de vie des personnes âgées.

Les laboratoires d'Activ'Inside à Beychac et Cailleau en Gironde.
Le programme Silver Brain Food a pour vocation de faire avancer la recherche et la prévention contre le déclin cognitif, qui peut provoquer la maladie d'Alzheimer. — Photo : Activ'Inside

Activ’Inside (30 salariés et environ 7 M€ de CA en 2019) est spécialisé dans le développement et la production d’actifs végétaux pour les industries de la Nutrition et de la Santé. La PME girondine fondée en 2009 prépare depuis plusieurs années le projet Silver Brain Food. Ce dernier est un programme de recherche destiné à ralentir le déclin cognitif des séniors. « Le déclin cognitif est un procédé naturel lié au vieillissement, précise Benoît Lemaire, cofondateur d’Activ’Inside. Dans la plupart des cas, le terme du déclin cognitif est la maladie d’Alzheimer ».

Activ’Inside a développé le Mémophénol, une molécule obtenue à partir de pépins de raisin et une myrtille canadienne, destiné à prévenir le déclin cognitif. « Nous nous sommes appuyés sur une étude épidémiologique (Flavonoid intake and cognitive decline over a 10-year period, publiée en 2007, NDLR) menée sur 2 000 personnes pendant 10 ans, éclaire Benoît Lemaire. Cette étude a démontré que plus nous consommons de fruits et légumes, plus le déclin cognitif se manifeste tard ». Par ailleurs, Bordeaux Population Health (unité de recherche de l’INSERM et Université de Bordeaux) et Activ’Inside ont publié une étude prouvant que si l’apparition de la maladie d’Alzheimer pouvait être retardée de cinq ans, 50 % de la population à risque pourrait échapper à la maladie.

Un programme budgétisé à 16,3 millions d’euros

Les deux études épidémiologiques sont le point de départ de Silver Brain Food. Le 10 juin, Activ’Inside annonçait avoir finalisé le financement du programme SBF, à hauteur de 16,3 millions d’euros. L’investissement est opéré par Bpifrance, par le biais du Programme d’Investissements d’Avenir, à hauteur de 9,3 millions d’euros, le reste vient des fonds propres d’Activ’Inside.

Silver Brain Food (SBF) est un programme à l’initiative de la PME girondine, en collaboration avec l’expert en restauration et nutrition hospitalière EC6 (basé à Lyon) et la plateforme GoodMix, spécialiste du coaching nutritionnel. Plusieurs partenaires académiques font également partie du programme Silver Brain Food, à l’image de l’Université de Bordeaux, l’Institut national de recherche agronomique et de l’environnement (INRAE) ou encore l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM).

Prévenir le déclin cognitif et mieux vieillir

L’objectif du consortium SBF est d’améliorer la qualité de vie et l’autonomie des séniors face au déclin cognitif. Pour cela, le cofondateur d’Activ’Inside évoque la nécessité de créer une unité de production industrielle destinée à développer des formules moléculaires à base de Mémophénol et de safran pour, à terme, être capable de produire des actifs végétaux efficaces en matière de lutte contre le déclin cognitif. « Nous avons déjà le bâtiment et le process pour les formules, il ne reste plus qu’à imaginer et développer l’équipement. Nous voulons que l’usine soit opérationnelle d’ici 18 à 24 mois », précise Benoît Lemaire.

En parallèle de l’usine, le programme SBF compte mener des études cliniques, pour être capable de fournir un concentré destiné aux industriels de l’industrie agroalimentaire sous cinq ans. « Nous nous adressons à l’agroalimentaire pour qu’ils puissent inclure notre formule dans leurs recettes », affirme Benoît Lemaire. Le chef d’entreprise incite d’ailleurs les acteurs de l’industrie agroalimentaire à venir rejoindre le projet, afin non seulement de faire avancer la recherche mais aussi d’avoir la force de frappe nécessaire en vue de l’obtention d’une allégation de santé (la reconnaissance des bienfaits d’une denrée alimentaire, NDLR) au niveau européen. Au-delà de l’investissement financier, le programme Silver Brain Food est synonyme de création d’une vingtaine d’emplois sous cinq ans pour Activ’Inside, dont sept d’ici décembre 2020.

Les laboratoires d'Activ'Inside à Beychac et Cailleau en Gironde.
Le programme Silver Brain Food a pour vocation de faire avancer la recherche et la prévention contre le déclin cognitif, qui peut provoquer la maladie d'Alzheimer. — Photo : Activ'Inside

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail