• Loire

    Distribution

    Un Nordiste et un Vendéen candidats pour la reprise de Kidiliz

    21 octobre 2020

    Placé en redressement judiciaire depuis le 10 septembre dernier, le géant de la mode enfantine Kidiliz (1 600 salariés en France ; 380 M€ de CA en 2019), dont le siège administratif est implanté à Saint-Chamond (Loire), a fait l’objet de plusieurs offres de reprise, présentées mardi 20 octobre aux représentants syndicaux. Parmi elles, "seules deux se démarquent" estiment les syndicats. La principale est portée par le groupe de prêt-à-porter pour enfants et jouets de Roubaix ID-Kids. Ce dernier reprendrait les métiers du groupe, une centaine de boutiques et corners en France ainsi que l’ensemble des marques (3 Pommes, Catimini, Chipie, Absorba, Z...) sans forcément toutes les exploiter. La seconde offre, plus limitée, provient du groupe vendéen de mode enfantine CWF, qui ne reprendrait qu’une vingtaine de boutiques et un nombre limité de marques. À noter que des salariés de Kidiliz ont déposé une offre de reprise sous forme de coopérative avec à clé une dizaine d’emplois sauvegardés. Les offres définitives sont attendues au plus tard le 3 novembre par le tribunal de commerce de Paris.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos