Rhône

Industrie

Vie & Véranda investit 3 millions d'euros pour agrandir son atelier de production

Par Audrey Henrion, le 12 octobre 2021

Avec une croissance de +10 % depuis la crise du Covid, l’entreprise familiale Vie et Véranda, qui conçoit fabrique et distribue des vérandas dans le Rhône, ajoute un tiers de surface dans son atelier pour suivre la demande.

Avec cet investissement de 3 millions d’euros, la surface de l’atelier passe de 10 000 à 15 000 m².
Avec cet investissement de 3 millions d’euros, la surface de l’atelier passe de 10 000 à 15 000 m². — Photo : Vie & Véranda

À Feyzin, dans l’est de Lyon, l’ETI familiale Vie et Véranda dirigée par Lucas Pinoncély, connaît une croissance ininterrompue depuis plusieurs années avec une pointe à +10 % depuis la crise du Covid et le boom de la décoration et des aménagements domestiques. De 34 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, elle est passée à 42 millions en 2021, avec un plan stratégique visant 70 millions d’euros en 2026.

Membre du club de Bpifrance "France Excellence" depuis 2010, l’entreprise de 180 salariés (hors franchises) dont 62 au siège, qui conçoit, fabrique et installe environ 1 500 vérandas par an lance une extension de l’usine pour poursuivre la commercialisation de ses vérandas sur-mesure. Pour un investissement de 3 millions d’euros, le site industriel passera de 10 000 à 15 000 m² courant 2022. L’objectif de cette extension est d’augmenter significativement la capacité de production en doublant et modernisant chaque ligne de production : châssis aluminium, usinage bois, finition bois et structure aluminium. À titre d’exemple, la capacité journalière de production atteindra 13 vérandas et extensions contre 8 aujourd’hui.

Budget R & D en hausse

L’entreprise, qui évolue dans un marché de plus en plus concurrentiel, reste à l’affût des dernières tendances et consacre un budget toujours plus important à l’innovation et la R & D, pour anticiper l’évolution du marché et continuer de proposer des solutions différenciantes. Elle a par exemple fait breveter sa "véranda Équilibre", et plus récemment l’extension Naeva. Selon son directeur opérationnel Vrège Jeloyan, le budget R & D va presque doubler, passant de 400 000 euros en 2020 à 750 000 euros en 2023.

Une stratégie qui va de pair avec l’accroissement de la main-d’œuvre. À Feyzin, les 180 collaborateurs basés à Feyzin seront plus de 250 d’ici fin 2023. Autant dire qu’un gros effort de recrutement est en cours pour tenir la cadence jusqu’en 2025-2026. "Nous cherchons des menuisiers et conducteurs de machine à commande numérique, une dizaine de technico-commerciaux", souffle Vrège Jeloyan. Le turn-over dans ce métier est soutenu car les profils polyvalents sont très demandés.

Profils "couteau suisse"

Ces professionnels sont non seulement des vendeurs mais aussi des techniciens capables de dessiner un plan, transposer les idées des clients, manipuler un logiciel 3D, effectuer les déclarations administratives. À saisir aussi, des postes de métreurs, des professionnels précis qui prennent le relais des premiers pour saisir les cotes, les transmettre à l’usine. Ici, on recrute à partir du BEP, 2 400 euros brut par mois. Vie et Véranda recherche également en permanence une dizaine de poseurs, car il faut transformer la phase importante de développement en cours. Dans le groupe, un poste de comptable vient d’être pourvu mais il faut déjà se mettre à la recherche d’un chef de produit pour accompagner les projets d’innovation avec un défi de performance thermique et acoustique.

Une croissance tous azimuts pour l’enseigne qui ambitionne d’ouvrir cinq nouvelles agences par an, afin d’atteindre 45 agences en franchise en 2022 et 60 agences à horizon 2025.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail