Lyon

Technologies

Veotherm mise sur le résidentiel pour sa pompe à chaleur innovante

Par Déborah Berthier, le 29 octobre 2020

Plus compacte, plus autonome, plus silencieuse, plus performante : la pompe à chaleur développée par Veotherm, entreprise basée à Saint-Priest, près de Lyon, qui a lancé son activité en 2019, ne manque pas d'arguments face à ses concurrents sur le plan technique. Il lui reste à trouver une place sur un marché de la rénovation énergétique dans un contexte économique peu favorable. 

Les pompes à chaleur Veotherm installées à La Clusaz
La jeune entreprise lyonnaise Veotherm a installé ses pompes à chaleur de nouvelle génération dans la station de montagne de La Clusaz, en Haute-Savoie. — Photo : © Veotherm

Les créateurs

Ils sont quatre à l'origine de l'entreprise Veotherm, installée à Saint-Priest (Rhône) : Charles-Claude Paupe, le président, Pascal Pain, le directeur du développement BtoB, Franco Pino, le responsable production, et Jean-Luc Maire, développeur des brevets. Ce dernier, qui évolue dans le monde du froid depuis 25 ans, a imaginé cette nouvelle génération de pompes à chaleur.

Le concept

Veotherm, qui ne compte que quatre salariés à ce stade, ne prétend pas réinventer la pompe à chaleur. Le procédé reste le même : un système de chauffage captant les calories de l'air extérieur et les restituant sous forme de chaleur à l'intérieur du logement. Mais à bien des égards, l'appareil imaginé par Veotherm surpasse ses concurrents. Alors que la plupart des pompes fonctionnent moins bien dès que la température extérieure passe sous la barre de -5°C, celle développée par Veotherm supporte parfaitement -30°C. A l'inverse, elle peut refroidir l'air et servir de climatiseur même si l'air extérieur atteint 55°C. « C'est particulièrement intéressant pour s'attaquer à des marchés au Moyen-Orient », souligne Charles-Claude Paupe, qui entend lever des fonds pour déployer son concept.

Autre avantage : elle dispose de deux circuits hydrauliques réversibles. Elle peut ainsi faire fonctionner le chauffage et l'eau chaude sanitaire en même temps sans surcoût énergétique. Ou encore, dans un hôtel, climatiser les chambres tout en chauffant la piscine. « Son niveau sonore est également très faible, elle demande moins de maintenance et est capable de stocker quatre fois plus d'énergie », liste Charles-Claude Paupe.

Les perspectives

Les appareils de Veotherm s'adressent à des groupes hôteliers, des piscines municipales, des industriels, des bureaux... On les retrouve notamment à la piscine de la station de montagne La Clusaz ou au futur siège de l'architecte Thierry Roche, dans le quartier de Confluence. Le Covid a cependant porté un coup dur à la société qui avait lancé la commercialisation de ces machines en 2019, et la situation ne lui permet pas d'avoir de la visibilité sur ses perspectives commerciales. « Tous les projets ont été repoussés à 2021 », regrette le président. En attendant que l'activité reparte, Veotherm a décidé de se frotter à un nouveau marché : le résidentiel individuel. Là aussi, l'entreprise innove puisque le produit qu'elle s'apprête à lancer pourra être installé à l'intérieur des logements et fera la taille d'un réfrigérateur. Une commande d'une centaine de pièces est enregistrée pour 2021. Veotherm doit maintenant trouver les fonds pour le lancement de cette nouvelle gamme et un sous-traitant pour sa production. Trois acteurs potentiels ont déjà été repérés dans la région. 

Les pompes à chaleur Veotherm installées à La Clusaz
La jeune entreprise lyonnaise Veotherm a installé ses pompes à chaleur de nouvelle génération dans la station de montagne de La Clusaz, en Haute-Savoie. — Photo : © Veotherm

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail