Lyon

Immobilier

Interview Thierry Roche : « À Confluence, nous ne choisissons pas la facilité »

Entretien avec Thierry Roche, architecte et gérant de l'Atelier Thierry Roche

Propos recueillis par Matthieu Camozzi - 08 septembre 2020

À Lyon, dans le quartier de Confluence, le cabinet d'architecture Atelier Thierry Roche fait construire son futur siège de 1 500 m², dont la livraison est prévue fin 2021 pour un coût de 3 millions d'euros. Un lieu qui se veut aussi une fabrique à idées et un incubateur, comme le raconte l'architecte et urbaniste Thierry Roche.

Vue 3D du futur siège du cabinet d'architecture Atelier Thierry Roche à Lyon
Le projet Zadiga-Cité du cabinet d'architecture Thierry Roche à Confluence accueillera un incubateur avec un loyer fixé à 190 euros par m². — Photo : © Thierry Roche

Votre cabinet Atelier Thierry Roche (20 salariés ; CA 2019 : 2,3 M€) s’est, par le passé, illustré pour sa conception de l’École des Ponts et Chaussées à Champs-sur-Marne et de la Cité de l’Environnement à Saint-Priest. Pourquoi vous lancer dans la construction d’un nouveau siège social dans un contexte si tendu ?

Thierry Roche : Nous étions quatre acteurs à l’initiative de la Cité de l’Environnement à Saint-Priest et le but était déjà d’innover collectivement pour réenchanter la ville. Créer des bâtiments à énergie positive, des démonstrateurs techniques, oser la mutualisation de biens, le partage des espaces… Puis chacun a volé de ses propres ailes, avec l’envie de reproduire un tel endroit de production et de réflexion sur les thèmes environnementaux. Pour notre projet de nouveau siège (décidé avant le Covid-19, NDLR), nous avons jeté notre dévolu sur Le Champ, sur la presqu’île de Confluence à Lyon, en réhabilitant un ancien garage du marché de gare. Nous occuperons 427 m² dont 80 m² d’incubateur, nos partenaires du Groupe Canopé (bureau d’études gestion des eaux) 331 m² et SIPAG (immobilier d’entreprise spécialisation bâtiments performants) 287 m², dans un bâtiment baigné de lumière, à énergie positive, certifié pour la qualité du cadre de vie. Au programme, des bureaux « apaisés », des espaces de réunion, de conférence et d’exposition, une salle immersive, des lieux de détente, de coworking (parties communes de 271 m²), le tout dans une zone classée Architecte des Bâtiments de France. Et l’ensemble au milieu d’un bois, sans stationnement.

« Nous souhaitons attirer des locataires impliqués dans la recherche de la ville apaisée »

En quoi votre savoir-faire est-il mis en valeur dans ce programme ?

La démonstration de production d'énergie est importante grâce aux 600 m² de piles photovoltaïques. Les sujets de l’énergie et du carbone sont traités grâce à des vitrages performants, des murs en terre à l’intérieur pour l’inertie thermique ou un système de pompes à chaleur de Veotherm, une entreprise lyonnaise. À la livraison, fin 2021, nous serons capables d’atteindre 80 % d’autoconsommation.

On est finalement loin du simple projet d’opportunité ?

Tout à fait. Le coût de la construction est de 2,3 millions d’euros. Environ 1 750 euros par m². Avec un incubateur et des loyers de 190 euros par m², nous souhaitons attirer des locataires impliqués dans la recherche de la ville "apaisée", afin de faciliter la sérendipité. Cette conception originale doit contribuer à donner à ce nouveau quartier connecté aux transports et en devenir – non loin de l’autoroute, des forains et où la prostitution est encore présente – une dimension environnementale forte de manière collective et partenariale. Nous ne choisissons pas forcément la facilité.

Vue 3D du futur siège du cabinet d'architecture Atelier Thierry Roche à Lyon
Le projet Zadiga-Cité du cabinet d'architecture Thierry Roche à Confluence accueillera un incubateur avec un loyer fixé à 190 euros par m². — Photo : © Thierry Roche

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail