Lyon

Technologies

Thermi Lyon accélère sur l'aéronautique

Par S.G, le 06 avril 2017

Le groupe Thermi Lyon vise les pièces haut-de-gamme. Un repositionnement nécessitant un plan d'investissement important dont bénéficie Thermi Loire.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le groupe familial lyonnais, dirigé par Florent Monier et spécialisé dans le traitement thermique pour l'automobile et l'aéronautique principalement, dispose de huit sites de production en France (dont six en Rhône-Alpes) et deux à l'étranger (Roumanie et Chine). Depuis trois ans, l'entreprise s'est lancée dans un plan d'investissement d'envergure, réparti sur l'ensemble de ses usines. Objectif : monter en gamme, se diversifier sur des niches à potentiel et préserver les marges. À Andrézieux-Bouthéon, le site Thermi-Loire (30 salariés) doit accélérer sur l'aéronautique. Il vient ainsi de se doter de deux nouvelles technologies : la cémentation basse pression et le traitement des superalliages.
 
« Grâce à l'aéronautique, le chiffre d'affaires de ce site croit de 6 % par an depuis cinq ans », commente Bernard Salvi, directeur marketing de Thermi Lyon. L'aéronautique représente 25 % de son chiffre d'affaires aujourd'hui contre 5 % en 2007. D'autres investissements ont été effectués récemment ou sont en cours sur les autres sites du groupe : à Lyon (création d'une salle propre pour le marché du médical notamment et traitement des aciers inoxydables), en Haute-Savoie (acquisition d'une machine pour le traitement très haute performance pour l'aéronautique), à Toulouse (installation d'un four sous-vide grande dimension)... Sans vouloir entrer dans le détail de la répartition par site, Bernard Salvi confie : « Au global, depuis trois ans, nous avons investi plus de 30 % d'une année de chiffre d'affaires ».

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition