Lyon

Énergie

Symbio va créer à Lyon la plus grande usine de piles à hydrogène d'Europe 

Par Pierre Lelièvre, le 19 décembre 2019

La joint-venture Symbio, codétenue par Michelin et Faurecia, posera la première pierre de sa future usine de production de pile à hydrogène le 10 mars 2020. Si la localisation exacte demeure encore inconnue, il est vraisemblable qu'elle prenne pied au sein de la métropole de Lyon. Un investissement de 140 millions d'euros qui doit permettre à Symbio de produire 220 000 kit de pile à hydrogène.

Fabio Ferrari, cofondateur et président exécutif de Symbio.
Fabio Ferrari, cofondateur et président exécutif de Symbio. — Photo : Bertrand-Gaudillere/Item

Quelques jours après avoir annoncé un investissement de 140 millions d’euros pour sa première usine de production de pile à hydrogène, l’entreprise Symbio, joint-venture détenue à égalité par Michelin (CA 2018 : 22,03 Md€ / 112 000 salariés) et Faurecia (CA 2018 : 17 Md€ / 115 000 salariés), précise son projet. La pose de la première pierre aura lieu le 10 mars 2020, vraisemblablement dans la métropole de Lyon.

Le lieu exact n’a pas encore été communiqué, ni par Symbio, ni par la Métropole de Lyon qui s’est en revanche félicitée de ce projet. De son côté, l’entreprise dirigée par Fabio Ferrari a salué l’expertise des différents services des collectivités (Métropole de Lyon, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Aderly, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises). « Au-delà de l’aide financière, leurs équipes ont démontré une réelle expertise en matière d’implantation d’entreprises » explique Fabio Ferrari, président exécutif de Symbio.

200 000 unités produites par an

Bertrand Joubert, directeur produit et innovation chez Symbio à côté d'un kit de pile à hydrogène.
Bertrand Joubert, directeur produit et innovation chez Symbio à côté d'un kit de pile à hydrogène. - Photo : Laurent CERINO - REA

Concrètement, le projet prévoit la construction de la plus grande usine de production de système hydrogène en Europe. Avec une capacité annuelle de 200 000 unités de production à horizon 2030, Symbio dédie cette usine à la fabrication de StackPack, un kit rassemblant la pile à hydrogène et les composants nécessaires à son intégration dans les véhicules électriques. L’objectif pour la co-entreprise est de devenir à terme leader mondial des systèmes hydrogènes pour la mobilité. À horizon 2030, Symbio espère capter 25 % de parts de marchés et réaliser 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Cette annonce confirme l’attrait des entreprises spécialisées dans l’hydrogène pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. 80 % des acteurs de la région sont installés sur le territoire et le projet Zero Emission Valley, porté par l’entreprise Hympulsion ambitionne d’installer 20 stations à hydrogène décarboné et une flotte de 1 000 véhicules hydrogène.

Début décembre, Hydrogène de France avait choisi Bordeaux pour installer son usine de production de pile à combustible hydrogène de forte puissance.

Fabio Ferrari, cofondateur et président exécutif de Symbio.
Fabio Ferrari, cofondateur et président exécutif de Symbio. — Photo : Bertrand-Gaudillere/Item

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail