Drôme

Industrie

Solystic impulse son virage stratégique avec de nouveaux locaux

Par Pierre Lelièvre, le 03 février 2020

Le concepteur de machines pour le tri postal Solystic, basé à Bourg-lès-Valence (Drôme), déménage dans de nouveaux locaux industriels à une dizaine de kilomètres, à Alixan. Une décision qui suit le virage stratégique entamé vers le tri des colis et ouvre de nouveaux débouchés.

Site de Solystic sur le parc d'activité Rovaltain à Alixan (Drôme)
Solystic va exploiter un bâtiment de 20 000 m² sur le parc d'activités Rovaltain à Alixan (Drôme), dont 16 000 m² pour la halle industrielle. — Photo : DR

C’est à quelques centaines de mètres de la gare Valence TGV, sur le parc d’activités de Rovaltain à Alixan (Drôme) que la société francilienne Solystic (CA 2019 : 100 M€ / 400 salariés dont 280 à Valence), spécialisée dans la conception, la fabrication et l’installation de machines pour le tri postal, va installer son nouvel outil industriel drômois.

Un choix d’implantation bien aidé par la situation atypique du site historique de l’entreprise à Bourg-lès-Valence. « Nous disposons de 35 000 m² répartis sur 10 bâtiments en plein centre-ville qui sont les anciens sites de Thomson. La zone est classée depuis peu en zone inondable et n’est donc plus optimisée pour notre activité », justifie Raphaël Vallée, directeur administratif et financier de Solystic et responsable du projet d’implantation à Rovaltain. La proximité de la ligne ferroviaire à grande vitesse et la présence de nombreux acteurs économiques sur le parc d’activités ont également facilité le choix de s’installer sur ce site. L’entreprise loue depuis fin décembre un bâtiment d’un seul tenant de 20 000 m², dont 16 000 forment une grande halle industrielle.

L’activité colis représentera la moitié du chiffre d'affaires

Sur ces 20 000 m², la société va désormais confirmer son changement de cap. « Nous sommes historiquement spécialisés dans les machines de tri du courrier mais nous développons de plus en plus de solutions pour le tri de colis », explique Raphaël Vallée. Alors que 5 % de l’activité était tournée vers le tri de colis en 2015, l’entreprise réalise désormais un tiers de son chiffre d'affaires sur ce segment et anticipe 50 % d’ici à deux ans. « Nous concevons des lignes de tri de complètes, mêlant une composante logicielle et une autre électromécanique », note Raphaël Vallée, qui peut compter sur ses deux bureaux d’études dont un est spécialisé en électromécanique.

Cette installation « est un levier de transformation majeur pour l’entreprise puisque nous allons pouvoir gagner en efficacité. Alors que les acteurs traditionnels pouvaient patienter jusqu’à neuf mois avant d’être livré, ceux du e-commerce sont sur des délais beaucoup plus raccourcis, ce qui nous impose un rythme plus élevé. Nous espérons réaliser jusqu’à 20 % de gains de productivité », souligne-t-il.

Robots de tri de colis conçus par l'entreprise Solystic
Robots de tri de colis conçus par l'entreprise Solystic - Photo : DR

Nouveaux débouchés en vue

La cible de Solystic aujourd’hui ? Les acteurs du e-commerce, tout en gardant les acteurs traditionnels du courrier. « Nous travaillons depuis de longues années avec les acteurs de la Poste en Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest et du Nord mais aussi, de plus en plus, avec des acteurs comme DPD ou DHL », précise Raphaël Vallée, qui discute aussi avec le géant du e-commerce Amazon.

Si la baisse du flux de courrier s’accentue, elle n’implique pas pour autant une baisse d’activité pour l’entreprise. « Les opérateurs postaux historiques recherchent justement des solutions beaucoup plus automatisées qu’on est en capacité de leur fournir », explique-t-il. Pour autant, d’autres marchés sont en vue pour la société. « Les solutions de tri de colis adaptés aux acteurs du e-commerce peuvent également avoir un usage aux acteurs de la grande distribution ou de la logistique », ajoute-t-il. De nouveaux débouchés majeurs sur lesquels Solystic compte bien s’inscrire.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail