Environnement

Sogreah : Une réussite collective et partagée

Par la rédaction, le 05 juin 2009

Rachetée en 1998 par d'anciens cadres au groupe Alcatel Alsthom, Sogreah s'est depuis bien développée en enregistrant une croissance de l'ordre de 150%! La société d'ingénierie spécialiste des métiers liés à l'eau, vient ainsi d'ouvrir une nouvelle filiale à Oman, dans le Golfe. Et continue de renforcer la participation des salariés au capital. Tout en créant des emplois. Vanessa Genin
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Entreprise centenaire, Sogreah continue de se développer à l'international, avec de nombreuses implantations à l'étranger pour être «présente aux côtés de ses clients.». Une filiale est d'ailleurs en cours de création à Oman, dans le Golfe. La société d'ingénierie spécialiste des problématiques liées à l'eau, l'environnement, l'énergie et l'aménagement urbain et dont le siège social est basé à Échirolles, n'en oublie pas pour autant de se développer en France, avec une trentaine d'agences qui maillent le territoire.




Proximité avec les clients

Une recette qui fait plutôt ses preuves étant donné qu'en dix ans, Sogreah a connu une forte croissance, passant d'un chiffre d'affaires de moins de 40M€ pour environ 400 personnes à 104M€ en 2008 avec un effectif de 1.200salariés. «Il faut dire qu'entre-temps, l'État s'est retiré de son activité d'ingénierie publique, explique modestement Jacques Gaillard, le P-dg. Il y avait donc un nouveau marché à conquérir pour les entreprises privées.» En effet, Sogreah se développe dans plusieurs secteurs d'activité. Dans tous les cas, elle ne construit pas les infrastructures. Elle intervient au niveau du conseil technique. Son premier secteur d'activité, qui représente environ un tiers du chiffre d'affaires, concerne l'environnement urbain. Il s'agit de problématiques liées à l'assainissement, la gestion des déchets,etc., en France et à l'international. Son réseau d'agences et de filiales permet ainsi aux conseillers techniques de jouer la proximité avec les clients sur le terrain.




Une nouvelle maquette à Port-Revel

Sogreah est aussi l'un des premiers consultants mondiaux dans le domaine maritime et portuaire (aménagements de protection des côtes comme les digues, ouvrages maritimes de grands ports...). Elle dispose d'ailleurs de deux autres sites dédiés à cette activité en Isère: un laboratoire hydrauliqueà Pont-de-Claix et le site de Port-Revel, dans les Chambarans. Ce centre de formation pour les capitaines de navires et de ports dispose de maquettes de grands bateaux comme les pétroliers. «Chaque année, environ 200 pilotes viennent se former au centre, notamment pour les manoeuvres d'urgence, explique le P-dg. C'est assez rare dans le monde de pouvoir s'entraîner, autrement que par simulation informatique.» Une nouvelle maquette vient de compléter la flotte réduite à l'échelle 25e de Port-Revel. Il s'agit d'un porte-container de nouvelle génération, baptisée CMA-CGM L'Otello. Les grands ouvrages hydrauliques (barrages, canaux...) représentent quant à eux, environ 20% du chiffre d'affaires. La société d'ingénierie travaille ainsi actuellement sur les études préalables du grand projet de Seine Nord. Et elle espère bien être à nouveau retenue pour la suite de la réalisation. «Face à l'épuisement des ressources pétrolières, l'hydroélectricité apparaît comme un potentiel énorme, notamment en Afrique du Nord.»




La montée des énergies renouvelables

Historiquement très active dans le domaine des aménagements hydroélectriques et des réseaux électriques, Sogreah se développe de plus en plus sur l'ensemble du secteur des énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse,etc.). C'est aussi une des conséquences du Grenelle de l'environnement. Plus éloigné de son coeur de métier lié à l'eau, le domaine de l'aménagement urbain (infrastructures, déplacements, maîtrise de l'énergie, rénovation de quartiers...) représente aujourd'hui près de 15% du chiffre d'affaires. Sogreah a ainsi travaillé ou travaille actuellement, en local, sur les lignes de tramways grenoblois, sur le réaménagement du polygone scientifique, sur l'avant-projet de la Rocade Nord, pour le syndicat d'assainissement de l'Oisans,etc. Au final, tous les secteurs couverts par la société d'Échirolles bénéficient d'une forte demande. «Une grosse partie de la croissance est portée par les managers de l'entreprise, souligne le P-dg. Si l'entreprise est éclatée géographiquement, les responsables doivent avoir les mains libres pour décider. Avoir un fonctionnement décentralisé nous aide à réussir.» Pour le P-dg, le fait que les principaux actionnaires soient des cadres dirigeants (voir l'interview) permet à Sogreah d'avoir une vision sur le moyen et long terme. «Nous pouvons prendre le temps de mettre en oeuvre notre stratégie. On échappe à la pression des actionnaires qui veulent parfois des résultats immédiats.»

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.