Loire

Distribution

Sicam se dote de nouveaux locaux et élargit sa gamme

Par Gilles Cayuela, le 01 juillet 2020

Spécialiste des climatisations et pompes à chaleur, Sicam vient de quitter son site historique de Villars, dans la Loire, pour s’installer dans des nouveaux locaux plus grands à Saint-Priest-en-Jarez. Un déménagement qui va permettre à la PME dirigée par Pascal Tardy de poursuivre son développement.

Pascal Tardy, PDG de Sicam
Pascal Tardy, PDG de Sicam — Photo : Gilles Cayuela – Le Journal des Entreprises

Spécialisé dans la commercialisation et l’installation de climatisations et pompes à chaleur, le ligérien Sicam (11 salariés ; 2,5 M€ de CA en 2019) n’a pas été épargné par la crise sanitaire. « Notre activité est liée à 90 % aux marchés des professionnels et notamment les professionnels du bâtiment modulaire. Avec le confinement et l’arrêt des chantiers, nous avons donc enregistré une baisse de 75 % de notre chiffre d’affaires en avril, de -40 % en mai. En juin cela repart un petit peu mais nous accusons tout de même un recul de 20 % », expose le dirigeant Pascal Tardy.

Un million d’euros d’investissement

Frappée de plein fouet par la pandémie de Covid-19, Sicam aura toutefois mis à profit cette période de baisse d’activité pour emménager dans de nouveaux locaux à Saint-Priest-en-Jarez (Loire). « Depuis dix ans, la commune de Villars porte un projet de requalification de la zone d’activité Le Trioulet où nous étions locataire. Le 1er janvier 2019, l’Epora (Établissement public foncier de l’ouest Rhône-Alpes) est devenu propriétaire de notre bâtiment et nous a fait comprendre qu’il fallait que l’on cherche d’autres locaux. Je me suis donc mis à la recherche d’un site pour assurer le développement futur de Sicam », relate le dirigeant.

Les nouveaux locaux de Sicam à Saint-Priest-en-Jarez.
Les nouveaux locaux de Sicam à Saint-Priest-en-Jarez. - Photo : Sicam

Ce site, c’est celui de l’ancienne charcuterie Imperator (devenue ensuite Jean Caby) à Saint-Priest-en-Jarez, où Pascal Tardy a racheté et remis à neuf un lot de 1 600 m², qui appartenait depuis 2013 à des industriels chinois. « Entre l’achat et les travaux, cela représente un investissement d’un million d’euros. Il va nous permettre de doubler notre surface pour améliorer notre capacité de stockage et aussi la qualité de notre prestation avec la mise en place d’une véritable unité de production dédiée à la fabrication des supports métalliques qui nous servent à installer les climatisations que l’on fait fabriquer à notre marque Windo en Chine », développe le dirigeant.

Un nouveau canal de distribution

Pour Sicam, ce déménagement dans des locaux plus grands coïncide également avec la volonté d’élargir sa gamme de produits et de se positionner sur des métiers complémentaires. « Jusqu’à présent nos produits s’adressaient essentiellement aux professionnels qui nous contactaient via notre site vitrine. Courant juillet, nous allons lancer un site de vente en ligne qui sera également orienté grand public », précise Pascal Tardy.

Parallèlement à ce volet e-commerce et grand public, Sicam prévoit de sortir deux nouveaux produits dédiés aux traitements de l’air et à la lutte contre les virus. Ils reposeront sur un procédé de traitement de l’air par l’ozone, qui permet de détruire toutes les particules organiques présentes dans un espace clos. « Cela inclut les virus, les odeurs et également les nuisibles », précise le dirigeant, qui entend répondre ainsi aux besoins de désinfections des professionnels. « Cela ne compensera pas les 700 à 800 000 euros de pertes que l’on va enregistrer sur 2020 mais cela peut nous permettre de limiter un peu la casse tout en apportant un service complémentaire à nos clients ».

Pascal Tardy, PDG de Sicam
Pascal Tardy, PDG de Sicam — Photo : Gilles Cayuela – Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail