Loire

Restauration

Témoignage Sébastien Veniant (Brasserie Le VIP) : « Nous sommes presque à notre chiffre d’affaires historique »

Par Gilles Cayuela, le 19 juin 2020

Créé il y a seulement deux ans par Sébastien Veniant, la brasserie Le VIP à Génillac (37 salariés ; 2 M€ de CA) ne semblait pas faire partie des restaurants les mieux armés pour passer la crise. Et pourtant, grâce à la proactivité de son dirigeant, qui a décidé de lancer un service de drive et de livraisons, l’établissement a fait mieux que résister à la crise sanitaire.

Sébastien Veniant ( 2e rang au centre) et l'équipe du VIP à Genillac ont lancé leur activité drive et livraisons dès le 23 avril.
Sébastien Veniant ( 2e rang au centre) et l'équipe du VIP à Genillac ont lancé leur activité drive et livraisons dès le 23 avril. — Photo : Le VIP

« Nous avons vécu 86 jours de fermeture au public, du samedi 14 mars minuit au 2 juin. Pour un établissement de deux ans, tout jeune, donc, en termes de trésorerie et de stabilité économique, le risque de ne pas se relever était grand. Surtout quand les premiers chiffres, annonçant qu’un quart des restaurants allaient fermer, sont tombés. Plutôt que d’attendre une fin annoncée, je me suis dit qu’il fallait agir, essayer de faire bouger les curseurs de notre métier en étant proactifs. Le 10 avril, pour les deux ans du VIP, j’ai pris la décision d’ouvrir un service drive et livraison de burgers, pack apéritif et produits de la cave. J’ai contacté mes 25 salariés qui étaient en chômage partiel pour savoir qui était prêt à reprendre du service pour participer à cette aventure. Au final, j’ai remis tout le monde à temps partiel en faisant tourner les équipes. C’était une façon de tous leur remettre le pied à l’étrier sachant qu’ils seraient complétés par les mesures de chômage partiel. Nous avons commencé à distribuer des flyers dans 15 000 maisons de la vallée du Gier pour faire connaître notre offre de livraison dans un bassin de 10 km autour de la brasserie. Et le succès a été au rendez-vous dès la mise en place de notre service le 23 avril ».

4 000 formules en 5 semaines

« Nous avons fait 4 000 formules en cinq semaines en étant ouvert du jeudi soir au dimanche sur fin avril et tous les soirs de la semaine en mai. Certains soirs, nous sommes montés à 250 burgers. Ce qui nous a permis de maintenir un certain niveau de chiffre d’affaires. Sur le mois de mai, nous avons fait 50 000 euros contre 250 000 en mai 2019. Mais la mise en place de ce service de drive et livraisons, nous a surtout permis de nous faire connaître auprès d’une clientèle plus familiale que notre clientèle traditionnelle, très attachée à nos activités concerts. Nous avons gagné de nouveaux clients et fidélisé les anciens. Le fait d’avoir été en activité dès le 23 avril a aussi permis à notre équipe d’être opérationnelle plus vite pour la réouverture le 2 juin et à nos clients de ne pas nous oublier. »

Investissements payants

Résultat, depuis la réouverture au public, la brasserie Le VIP affiche des chiffres de fréquentation presque affolants, complétés par une activité drive et livraison qui continue à faire le plein. « Sur juin, nous allons faire environ 180 000 euros de chiffre d’affaires. S’il avait fait beau sur le début du mois, nous serions à un chiffre historique. Là, nous allons faire entre -5 et -7 % par rapport à juin 2019. C’est énorme au regard de ce que font certains de mes confrères qui tournent avec des -40 à -50 %. C'est là que l’on voit que nos investissements sont payants. J’ai sollicité un prêt garanti par l’État mais au lieu de l’utiliser comme soupape, j’ai pris le pari d’investir le montant dans une petite voiture pour faire les livraisons et dans du matériel pour lancer le drive. Il faut savoir prendre des risques. »

Désormais, Sébastien Veniant croise les doigts pour que le gouvernement allège les mesures de distanciation sociale. « Nous avons été contraints d’enlever 40 couverts sur les 110 que comptait notre salle. Comme le temps n’était pas propice à manger en terrasse, nous nous sommes adaptés en mettant des tables dans la salle de réunion et sous la pergola. En retrouvant un peu de souplesse, nous mettrons le maximum de chance de notre côté pour faire grimper notre chiffre d’affaires », conclut le dirigeant.

Sébastien Veniant ( 2e rang au centre) et l'équipe du VIP à Genillac ont lancé leur activité drive et livraisons dès le 23 avril.
Sébastien Veniant ( 2e rang au centre) et l'équipe du VIP à Genillac ont lancé leur activité drive et livraisons dès le 23 avril. — Photo : Le VIP

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail