Loire

Mécanique

Résultat net consolidé en recul pour Haulotte

Par Gilles Cayuela, le 15 mars 2017

Malgré le retour à la croissance sur le marché de la nacelle en 2016, le groupe ligérien boucle l'exercice 2016 avec un résultat opérationnel et un résultat net en recul par rapport à 2015.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Malgré un chiffre d'affaires en hausse de 3% en 2016 à 457,8 millions d'euros, le fabricant ligérien de matériel de levage et de manutention affiche un résultat opérationnel courant (hors change) en baisse de 15% par rapport à 2015.

Les raisons de cette baisse ? « Dans un marché resté à des niveaux les plus élevés, Haulotte Group a dû faire face pendant toute l'année à une pression concurrentielle accrue en Europe, et ce, dans un contexte de mix produit plus défavorable. Ceci a eu un impact direct sur son résultat opérationnel courant 2016 (hors change) qui affiche une baisse de 15% et s'établit à 6,1% du chiffre d'affaires malgré une amélioration de sa performance industrielle », explique la direction dans un communiqué.

Affecté par l'évolution de la livre sterling suite au Brexit, le résultat opérationnel ressort au final en retrait de 24%. Tant et si bien que, même avec la baisse du coût de la dette et un niveau d'imposition plus faible, le résultat net consolidé d'Haulotte affiche un recul de 16% à 23,3 millions d'euros, soit 5,1% du chiffre d'affaires.

5% de croissance visée en 2017

Pour mémoire, le chiffre d'affaire d'Haulotte s'était effondré en 2009 en passant de 648 millions d'euros à 202 millions d'euros. La même année, le fabricant de nacelles avait enregistré une perte record de près de 56 millions d'euros alors qu'en 2007, juste avant la crise, l'entreprise affichait un résultat net positif de 71 millions d'euros.

Pour 2017, le groupe dirigé par Alexandre Saubot, par ailleurs président de l'UIMM, renouvelle le même objectif de croissance que celui initialement fixé en 2016, à savoir 5%. Croissance qui devrait lui permettre de « retrouver un niveau de rentabilité opérationnelle courante voisin des 7% malgré la hausse attendue du cours des matières premières », conclut le communiqué. 

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail