Loire

Industrie

Qiova se dote de nouveaux locaux pour industrialiser ses têtes lasers

Par Gilles Cayuela, le 25 juin 2020

Spécialisée dans le marquage et micro-usinage laser, la start-up ligérienne Qiova entre en phase d'industrialisation. Pour ce faire, elle vient de se doter de nouveaux locaux dans l'agglomération stéphanoise, à Andrézieux-Bouthéon.

Benjamin Dusser et sa tête de laser à faisceau multipoints qui permet de démultiplier la productivité d'un laser.
Benjamin Dusser et sa tête de laser à faisceau multipoints qui permet de démultiplier la productivité d'un laser. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Qiova se donne les moyens de ses ambitions. Spécialisée dans le marquage et micro-usinage laser pour l'industrie avec sa tête à faisceau multipoints Vulq1, Qiova vient d'emménager dans de nouveaux locaux. « Nous avons quitté nos locaux du Bâtiment des Hautes Technologies à Saint-Etienne pour nous installer dans un bâtiment neuf en cours d’aménagement sur la zone ActiParc Les Sources à Andrézieux », explique Benjamin Dusser, l’un des trois dirigeants associés de Qiova, fondée en 2011.

Industrialisation et export

Ce bâtiment de 400 m² - que Qiova devrait prochainement acheter au cabinet Mérieux -, devrait permettre la start-up de poursuivre son développement avec, en ligne de mire, la montée en puissance de ses capacités de production. « Pour l’instant, nous montons nos systèmes à la main, un par un. L’idée est de pouvoir industrialiser cette production pour répondre aux besoins croissants de nos clients industriels », explique Benjamin Dusser.

Des clients que Qiova entend en grande partie aller chercher en Asie. « C’est là que les besoins sont les plus importants. Même si avec le coronavirus, nous avons connu un arrêt des commandes dès la fin de l’année 2019. Mais depuis fin mars, l’activité reprend. Et pas seulement en Chine. Nous avons des perspectives intéressantes de développement en Corée, à Singapour et au Japon », souligne le dirigeant, qui planche sur un important plan de déploiement marketing et commercial à l’export.

Une levée de fonds d’un million

Pour assurer son industrialisation, son développement à l’export et poursuivre sa  R & D, Qiova devrait boucler rapidement un premier tour de table de près d’un million d’euros. « Nous avions lancé une levée de fonds en fin d’année 2019 mais avec l’entrée en confinement, le fonds d’investissement avec qui nous étions en discussion a décidé de geler ses investissements. En réalité, notre dossier a seulement été reporté et nous sommes depuis arrivés à un accord qui devrait aboutir sur une annonce officielle d’ici mi-juillet et un closing au plus tard à la rentrée de septembre », détaille Benjamin Dusser.

L’enveloppe devrait aussi permettre de regonfler ses effectifs, passés de 10 à 6 salariés, avec l’effondrement des commandes chinoises sur la fin 2019. « Nous avons connu une période un peu délicate mais l’activité reprend bien et nous devrions boucler 2020 avec un chiffre d’affaires de 700 000 €. À mi-parcours, et malgré la crise, nous en avons déjà fait la moitié », se félicite le dirigeant.

Benjamin Dusser et sa tête de laser à faisceau multipoints qui permet de démultiplier la productivité d'un laser.
Benjamin Dusser et sa tête de laser à faisceau multipoints qui permet de démultiplier la productivité d'un laser. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail