Communication et médias

Publicis LMA met en place une plateforme intégrée de prestations

Par Delphine Sauzay, le 08 septembre 2022

Nouvelle organisation pour l'agence de conseil en communication Publicis Lyon Marseille Annecy (LMA), désormais structurée par pôles de compétences pour mieux répondre aux projets des clients. L'objectif est de leur apporter, sur un plateau et à la carte, toutes les compétences du groupe.

Alexandre Collomb, directeur général de Publicis LMA à Lyon.
Alexandre Collomb, directeur général de Publicis LMA à Lyon. — Photo : Publicis

Depuis septembre 2022, l'agence de conseil en communication Publicis LMA (Lyon Marseille Annecy ; 60 salariés) réunit sur une plateforme unique, installée dans le quartier de la Part-Dieu à Lyon, les compétences de l’agence de design Carré Noir, de Publicis Consultants (relations publiques, influence et affaires publiques), de Publicis Media Connect (conseil en achat d’espace publicitaire) et de l’agence de publicité LMA.

"À l’instar des bons champagnes, notre plateforme fera de l’assemblage sur-mesure", résume Christophe Fillâtre, président de Publicis LMA. Constituée sur mesure pour une problématique, l’équipe travaillera sous la responsabilité d’un unique chef d’orchestre, interlocuteur privilégié du client. Ainsi "désilotée", l’offre pourra ainsi coller au plus près des besoins clients, qu’il s’agisse de construire une identité de marque, lancer un nouveau produit ou de choisir les bons canaux de communication.

S’organiser autour des projets clients

Vaisseau amiral de la structure, l’agence de Lyon est un spécialiste de la communication B to B, grâce à son expérience acquise auprès de grands industriels comme Renault, Seb et Michelin poids lourds Europe. En relation avec les autres pôles de compétences du groupe, LMA se dote des moyens de travailler localement sur des approches grand public sous la houlette d’Alexandre Collomb, responsable de l’agence d’Annecy depuis dix ans, qui devient le nouveau directeur général de LMA.

Aussi un client lyonnais pourra-t-il bénéficier de l’expertise BtoC acquise auprès des vépécistes de Lille et de celle du pôle parisien pour la plateforme de marque. Tandis que LMA, spécialiste du B to B, répondra à un appel d’offres émanant d’une autre région sur sa cible de prédilection. "Dès à présent, le plan de communication du groupe Seb est élaboré à Paris ; la programmation des actions commerciales se fait à Lyon tandis que les packagings sont imaginés par Carré Noir à Paris et Lyon", illustre le président de LMA.

Un réseau d’expériences locales

Depuis son pré carré du Sud-Est de la France, Publicis a fait le pari inverse de certains de ses concurrents, tels Havas et DDB qui, eux, centralisent leur offre à Paris. La même démarche a été déclinée dans le Nord, avec la création d’un grand campus de 5 000 m² à Wasquehal en 2021, et sera prochainement déployée dans le grand Ouest, vivier des grandes coopératives alimentaires. "Nos équipes passent une bonne partie de leur temps dans les bureaux de nos clients. Nous sommes ainsi imprégnés de leur culture, ce qui nous permet d’être plus pertinents et réactifs", appuie Christophe Fillâtre.

Cette organisation en réseau devrait plaire aux salariés férus de mobilité, et en particulier à certains Parisiens qui, depuis le Covid, demandent à être mutés au vert. Pour les dirigeants, ces collaborations autour de projets clients locaux permettront d’encourager la circulation des talents "à une époque où les gens ont envie de se voir".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition