Rhône

Vin

PMH Vinicole anticipe les effets de la hausse des taxes américaines

Par Déborah Berthier, le 13 février 2020

Pour contrer l'augmentation des taxes américaines sur le vin français, le fabricant de matériel vinicole du Rhône PMH Vinicole, en croissance de 25 % par an depuis dix ans, veut amplifier sa présence à l’international et s’implanter dans les secteurs des spiritueux, de la bière et des produits laitiers.

PMH vinicole veut diversifier son activité, en vendant ses références sur les marchés de la bière, des produits laitiers et des spiritueux.
PMH vinicole veut diversifier son activité, en vendant ses références sur les marchés de la bière, des produits laitiers et des spiritueux. — Photo : PMH Vinicole

Se développer à l’export et conquérir de nouveaux secteurs. Ces objectifs, la PME PMH Vinicole (CA 2019 : 5,5 M€ ; 20 salariés), spécialisée dans la fabrication de pompes à vin et de matériel viticole à Montanay (Rhône), les avait déjà en ligne de mire. Mais la décision de Donald Trump, en octobre 2019, d’imposer une taxe de 25 % sur les importations de vins français en réaction à un différend dans le domaine de l’aéronautique, n’a fait que renforcer cette volonté. « Ces droits de douane créent une forte incertitude sur le marché, explique Bertrand Jolivel, responsable marketing. Vignerons et viticulteurs ont peur de subir une dégradation de leur chiffre d’affaires et sont moins enclins à engager de nouveaux investissements. »

Vers un quart des ventes à l'export

Pour prévenir toute baisse d’activité, PMH Vinicole, qui connaît une croissance annuelle de 25 % depuis dix ans, mise donc sur deux axes. Dont le renforcement des activités à l’étranger. L’entreprise, présente à l’international depuis trois ans, réalise 20 % de son chiffre d’affaires à l’export. « Nous aimerions atteindre 25 % d’ici fin 2020 », précise Bertrand Jolivel.

Dans le même temps, PMH Vinicole veut diversifier son activité, en s’orientant vers les marchés de la bière, des produits laitiers et des spiritueux. Les pompes à vins, produit phare de l’entreprise, peuvent en effet s’adapter à tout autre type de produits liquides ou semi-liquides. « Pour développer ces nouveaux secteurs d’activité, nous aurons cependant besoin d’une puissance commerciale accrue. Il va falloir recruter », indique le responsable commercial de l’entreprise, qui a déjà réalisé quatre embauches en 2019.

PMH vinicole veut diversifier son activité, en vendant ses références sur les marchés de la bière, des produits laitiers et des spiritueux.
PMH vinicole veut diversifier son activité, en vendant ses références sur les marchés de la bière, des produits laitiers et des spiritueux. — Photo : PMH Vinicole

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.