Loire

Plasturgie

Plastiroll mise sur la dératisation pour doubler son chiffre d'affaires

Par Gilles Cayuela, le 03 novembre 2020

Basé à Unieux dans la Loire, le fabricant de pièces plastiques Plastiroll mise sur l'élargissement de sa gamme de produits en propre dédiés à la dératisation pour accélérer sa croissance. En ligne de mire, un doublement de son chiffre d'affaires sous deux à trois ans. 

Eric Poyet, PDG de Plastiroll dans la Loire
Eric Poyet compte sur ses deux marques dédiées à la dératisation pour assurer la croissance de Plastiroll dans les années à venir. — Photo : Plastiroll

Fabricant de pièces plastiques par injection, Plastiroll (4 salariés ; 1 M€ de CA en 2019) s’est spécialisé depuis quelques années dans la fabrication de produits en propre dédiés au traitement des bois et murs pour lutter contre les nuisibles. "Nous produisons par exemple des injecteurs qui se présentent sous la forme de chevilles en plastique que l’on vient placer dans une charpente pour y injecter ensuite des produits insecticides. Cela fait partie de nos produits phares", explique Eric Poyet, le dirigeant de Plastiroll.

Depuis trois ans, la TPE d’Unieux, dans la Loire, s’est lancée sur un nouveau segment de marché en développant une gamme de postes d’appâtage pour rats et souris. "Ces boîtes en plastique dans lesquelles on vient placer des produits rodenticides étaient plutôt fabriquées en Asie ou au Portugal. Nous sommes aujourd’hui les seuls en France à fabriquer ce type de produits", précise le dirigeant.

Cette gamme, Eric Poyet vient de l’élargir avec deux innovations majeures. La première concerne le développement d’un poste d’appâtage transparent "qui va permettre de contrôler les appâts sans avoir à ouvrir la boîte". La seconde réside dans la personnalisation de ces postes avec la possibilité de choisir le design de la boîte, sa couleur ou encore d’imprimer le nom et le logo de son entreprise.

L’Europe en ligne de mire

"Notre clientèle est composée d’artisans qui font du traitement des bois ou de la rénovation du bâtiment. Dans le traitement des bois, nous avons des entreprises dites 3D, qui font de la désinfection, de la désinsectisation et de la dératisation. Avec cet élargissement de gamme, l’objectif est de les accompagner dans la professionnalisation de leur métier", expose Eric Poyet.

Un objectif qui pourrait bien devenir un véritable relais de croissance pour Plastiroll. "Il y a de plus en plus de rongeurs et les professionnels ont besoin de produits de qualité. Et pas seulement en France ! Nous commençons à prendre des commandes dans les départements et régions d'outre-mer et nous avons aussi la volonté de nous développer en Europe, à commencer par les pays limitrophes de la France. Mais pour cela, il faut arriver avec une gamme complète", développe le dirigeant, qui envisage donc de sortir rapidement de nouveaux produits.

Avec cette stratégie, Plastiroll envisage de "doubler a minima son chiffre d’affaires sous deux à trois ans", conclut Eric Poyet.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail