Loire

Communication et médias

Passation de témoin au programme de TL7

Par Gilles Cayuela, le 06 septembre 2019

Dirigeant historique de la chaîne de télévision locale TL7, Yves Faure prendra sa retraite au 1er janvier 2021. Pour assurer sa succession, le conseil d'administration de la SA Loire Télé a décidé de miser sur Rémi Pupier.

Yves Faure (à gauche) cèdera les commandes de TL7 à Rémi Pupier le 1er janvier 2021.
Yves Faure (à gauche) cèdera les commandes de TL7 à Rémi Pupier le 1er janvier 2021. — Photo : Gilles Cayue

« Une télé, c’est comme une chaudière. Il faut savoir la remplir constamment et pour la remplir il faut être à 100 % et avoir une énergie de fou. Ce n’est pas que je n’ai plus l’énergie mais il faut aussi savoir transmettre », lance Yves Faure.

Pour le P.-D.G. de Loire Télé (1,7 M€ de CA ; 16 salariés + 50 pigistes, intermittents, animateurs et chroniqueurs), la société d’exploitation de la chaîne de télévision ligérienne TL7, cette transmission est d’ores et déjà programmée. « J’ai calé mon rétroplanning sur mon départ à la retraite au 1er janvier 2021 et j’ai désormais trouvé mon successeur », se réjouit Yves Faure. Un successeur qu’il n’aura pas eu à aller chercher très loin !

La solution interne

Après avoir envisagé dans un premier temps une transmission en externe, le dirigeant historique de la chaîne s’est finalement tourné vers la piste interne. « Chaque télé à son histoire et il est préférable d’avoir un background. J’ai donc proposé au conseil d’administration plusieurs candidatures internes capables de porter l’avenir de la chaîne et c’est finalement celle de Rémi Pupier qui a été retenue », explique Yves Faure.

Gérant de l’agence de communication Mission, éditrice des médias E-Commune Passion et Maestria, Rémi Pupier connaît particulièrement bien TL7. Animateur de l’émission culinaire Appétit et actionnaire minoritaire de Loire Télé, il a occupé pendant 10 ans le poste de responsable de la communication de la chaîne. Un poste stratégique qui lui a permis de tisser des liens avec l’ensemble des acteurs du territoire. « J’aime la télé, j’aime la Loire et tous ses acteurs et c’est cette mise en avant de l’ensemble de ses acteurs qui m’anime et a motivé mon choix », confie le futur patron de TL7.

En attendant de prendre officiellement ses nouvelles fonctions au 1er janvier 2021, Rémi Pupier va poursuivre ses activités tout en planchant sur l’avenir de TL7. « J’ai un an pour écrire un projet qui vise à donner à TL7 plusieurs cordes à son arc », lance-t-il. Un projet dont les contours sont déjà bien dessinés et reposent sur la constitution d’un groupe pluri-médias, le « Groupe Loire Télé ».

Roanne, la Haute-Loire et Clermont-Ferrand dans le viseur

Dans cette optique, TL7 travaille actuellement sur la refonte de son site internet. « Nous allons intégrer des modules d’informations de manière à avoir un site où l’on retrouvera de la vidéo mais aussi des articles. Nous souhaitons devenir un site référence dans l’information de proximité », confie Yves Faure.

Toujours dans une logique de proximité, TL7 projette de s’implanter dans le Roannais et dans la Haute-Loire. « Nous y sommes aujourd’hui diffusés via les boxes mais nous souhaitons amener une véritable information locale. Le but n’est pas d’étendre notre diffusion mais d’être des acteurs de ses territoires », explique Yves Faure.

Autre projet d’expansion dans les cartons : Clermont-Ferrand. Depuis la disparition de Clermont Première en novembre 2013, « il y a clairement un manque sur ce territoire », assure Rémi Pupier. Un manque que le futur patron de Loire Télé entend bien combler. « Depuis deux ans, nous allons chaque semaine tourner un sujet sur place pour le JT régional que l’on partage avec nos collègues de TV8 Montblanc et Télé Grenoble. C’est le sens de l’histoire pour nous d’aller là-bas. Ce sont nos cousins », argumente Yves Faure. Une histoire dont il reviendra à Rémi Pupier d’écrire les prochaines pages.

Yves Faure (à gauche) cèdera les commandes de TL7 à Rémi Pupier le 1er janvier 2021.
Yves Faure (à gauche) cèdera les commandes de TL7 à Rémi Pupier le 1er janvier 2021. — Photo : Gilles Cayue

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.