Lyon

Services

My Energy Manager veut faire baisser la facture d'électricité

Par Pierre Lelièvre, le 05 mai 2022

La start-up lyonnaise My Energy Manager lance une gamme de services et solutions connectées dédiée aux collectivités locales pour créer des communautés de consommateurs d’énergie permettant la maîtrise de leur consommation en électricité.

My Energy Manager a signé un accord de distribution exclusive avec les Britanniques de Chameleon Technology pour le compteur connecté déporté nrLink.
My Energy Manager a signé un accord de distribution exclusive avec les Britanniques de Chameleon Technology pour le compteur connecté déporté nrLink. — Photo : DR

Fondée à Lyon en 2020 par Antony Parsons et Pierre-Emmanuel Martin - par ailleurs PDG du groupe de centrales solaires Terre et Lac - la start-up My Energy Manager (955 550 € de capital social ; 10 salariés) veut agir sur la consommation d’électricité des Français. Ancrée dans la transition énergétique, la société se veut comme un tiers de confiance entre d’une part les collectivités locales et les fournisseurs d’électricité pour faire baisser la facture des administrés. "Aujourd’hui, la majorité des Français sont chez EDF alors qu’il existe un nombre important de fournisseurs d’énergie. Mais le système est complexe à appréhender et les clients préfèrent faire confiance à l’acteur historique qui joue alors ce rôle de tiers de confiance", détaille Antony Parsons.

Jusqu’à 30 % d’économie

Avec sa solution de "communautés énergétiques", My Energy Manager adresse les collectivités locales à travers le programme La Boucle Locale en fournissant une palette de services aux collectivités (plateforme dédiée, experts, tarifs d’électricité négociés) pour engager ses administrés dans une démarche de maîtrise de leur consommation énergétique. La promesse ? Des économies allant de 10 à 30 % sur leur facture.

Selon Antony Parsons, ce gain est obtenu à la fois par des tarifs d’électricité négociés avec les fournisseurs mais également par la mise en place chez les particuliers d’un dispositif connecté au compteur Linky permettant de surveiller en temps réel sa consommation en Kwh mais également le coût de l’énergie. La start-up a conclu avec le britannique Chameleon Technology un accord de distribution exclusive pour le compteur connecté déporté nrLink.

Mini-régies locales

"Concrètement, les collectivités deviennent des mini-régies à l’échelle de leur territoire pour maîtriser la consommation en énergie", explique le dirigeant.

Un premier contrat a été conclu avec la commune savoyarde de Faverges-Seythenex où une cinquantaine de particuliers sont engagés. "On vise à rassembler 500 personnes sur ce territoire", note Antony Parsons. La commune vient d’ailleurs d’investir dans une centrale solaire de 2,5 MWc dont 20 % de la production est destinée à la consommation des adhérents (particuliers et petites entreprises) de La Boucle Locale mis en place. D’autres programmes avec des communes de la région sont en cours de négociation. My Energy Manager a aussi signé avec la Communauté de communes de Saône Beaujolais pour embarquer à l’automne 10 000 adhérents.

Avec un modèle économique BtoBtoC, My Energy Manager se rémunère à la fois sur les abonnements signés par les particuliers auprès d’un fournisseur unique mais également auprès des collectivités selon les différents services qu’elle choisit. Après avoir passé neuf mois à développer la technologie et les services associés, les équipes de My Energy Manager s’attellent désormais au développement commercial pour convaincre clients et collectivités de prendre la main sur leur consommation énergétique.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition