Ain

Industrie

Malgré le Covid-19, Poralu Marine accèlere son développement en Asie

Par Pierre Lelièvre, le 15 juin 2020

Le fabricant et installateur d’équipements portuaires haut de gamme Poralu Marine, basé dans l’Ain, compte profiter de la crise du Covid-19 pour accélérer son développement à l’international alors que 80 % du chiffre d’affaires de la PME est déjà réalisé à l’étranger. Elle vise l’installation d’un site de fabrication en Asie sous dix-huit mois pour conforter son développement du marché Asie-Pacifique.

Marina de Montréal équipée par Poralu Marine basé dans l'Ain
La PME de l'Ain Poralu Marine conçoit et fabrique des marinas (comme ici à Montréal) et autres équipements en aluminium maritime ou terrestre. La société prévoit d'ici 18 mois d'ouvrir un site de production en Asie. — Photo : Poralu Marine

Ouverture d’un bureau commercial à Cancún (Mexique), renforcement des équipes pour les continents d’Amérique du Nord et du Sud, nomination d’un nouveau directeur de la zone Asie-Pacifique... Les projets de la PME Poralu Marine (CA 2019 : 30 M € / 150 salariés), basée à Port dans l'Ain, ne se sont pas arrêtés avec la crise du coronavirus.

Au contraire. Alors que le fabricant aindinois d’équipements en aluminium pour les ports et marinas du monde entier réalise déjà 80 % de son chiffre d’affaires à l’international, les projets à l’export se poursuivent pour l’entreprise. « Malgré le contexte particulier, nous avons poursuivi notre stratégie de développement à l’international », se félicite Jean Devictor, directeur du développement de Poralu Marine.

Peu impactée pendant le confinement en raison de « cycles d’exploitation longs », l’entreprise s’attend néanmoins à un second semestre plus délicat. « On ressent un décalage dans les prises de décision de nos clients, qui ont besoin de visibilité, ce qui retarde certaines signatures, confie Jean Devictor. L’interdiction des déplacements a aussi freiné notre capacité à aller sur sites, à la rencontre de nos clients. »

Accélérer en Asie-Pacifique

Une bonne dynamique, fruit d'une stratégie internationale régionalisée et construite autour des grandes zones d’activité de la PME. Son site dans l'Ain produit l’essentiel des équipements pour ses clients français et européens, quand son outil de production canadien de Saint-Eustache (Québec) adresse le marché outre-Atlantique. « La zone Asie-Pacifique, sur laquelle nous misons beaucoup, est en très forte progression », admet Jean Devictor.

Disposant d’un bureau commercial à Bali (Indonésie), l’entreprise, dirigée par Laurent Gasiglia, compte accélérer son ancrage régional pour disposer, « d’ici 12 à 18 mois », d’un outil de production dans la région. « Le Covid-19 est un catalyseur de notre plan de développement. Nous avons plutôt la volonté de renforcer la stratégie que l’on avait au départ et de l’accélérer de manière à avoir des unités de production et des ressources commerciales et techniques au plus proche de leurs marchés. Cela nous permet d’avoir un cycle d’évolution conforme à celle de nos clients », souligne le directeur du développement.

Poralu Marine peut compter sur une supply chain locale. Ses fournisseurs en matières premières (aluminium notamment) sont tous situés dans l'espace Schengen pour son site français et en Amérique du Nord pour son site de production canadien.
Poralu Marine peut compter sur une supply chain locale. Ses fournisseurs en matières premières (aluminium notamment) sont tous situés dans l'espace Schengen pour son site français et en Amérique du Nord pour son site de production canadien. - Photo : Poralu Marine

Des approvisionnements maîtrisés

Cette stratégie suit également la chaîne des approvisionnements en matières premières. Travaillant essentiellement l’aluminium pour concevoir passerelles et pontons, l’entreprise a sécurisé l’amont de sa supply-chain en travaillant avec des fournisseurs locaux. « Pour notre usine de l’Ain, nos fournisseurs sont en totalité situés dans l’espace Schengen, nous épargnant une dépendance vis-à-vis de l’Asie. Schéma identique au Canada où notre bureau travaille avec des fournisseurs nord-américains », précise Jean Devictor.

Même pendant la crise, l’entreprise n’a pas eu de difficultés à assurer la fabrication. « Nous avions un carnet de commandes bien rempli et donc une visibilité sur nos stocks. Toutefois, certains réapprovisionnements ont parfois été plus délicats en raison de l’activité partielle chez certains de nos fournisseurs », nuance-t-il.

Marina de Montréal équipée par Poralu Marine basé dans l'Ain
La PME de l'Ain Poralu Marine conçoit et fabrique des marinas (comme ici à Montréal) et autres équipements en aluminium maritime ou terrestre. La société prévoit d'ici 18 mois d'ouvrir un site de production en Asie. — Photo : Poralu Marine

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail