Services

Lyon : Bientôt une filiale à Philadelphie pour Tilkee ?

Par Gilles Cayuela, le 23 avril 2015

Logiciels. Le logiciel de suivi de la prospection commerciale développé par Tilkee devrait prochainement être commercialisé aux Etats-Unis. La start-up Lyonnaise projette de lever 1,5 M€ pour s'implanter sur la côte Est.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Créée en novembre 2012 par Sylvain Tillon et Thimothée Saumet, la start-up Tilkee devrait prochainement faire ses premiers pas aux États-Unis. « Nous avons effectué deux voyages aux US en octobre et novembre pour comprendre le marché américain. Tous nos concurrents sont là-bas. Nous voulions savoir pourquoi ? La réponse est simple. Le territoire US est tellement vaste que les entreprises sont obligées d'optimiser leur prospection commerciale. Quand on est à Chicago on ne va voir son prospect à New York que si l'on est sûr de signer, explique Sylvain Tillon. Et puis, les Américains sont beaucoup plus digitalisés que nous. Là-bas, ne pas avoir de CRM est inconcevable. Il y a donc une ébullition et un potentiel important pour nous », poursuit le jeune dirigeant, qui espère bien séduire le marché américain avec son logiciel d'optimisation de la prospection et de la relance commerciale en mode SaaS. Pour ce faire, la start-up lyonnaise prévoit d'implanter une filiale commerciale à Philadelphie dès janvier 2016. « Philadelphie ressemble un peu à Lyon. À Lyon, On est visible car il y a encore peu de start-up, même si cela se développe. À Paris, pour émerger parmi les 10.000 start-up existantes, c'est compliqué. Émerger parmi les 100.000 start-up de New York, c'est impossible ! Et puis à Philadelphie le maire cherche à faire venir des start-up. On est beaucoup aidé et on n'est qu'à 1h15 de New York en train et 2 heures en bus. Cela nous permet donc d'adresser un marché large tout en ayant une vie plus agréable », justifie Sylvain Tillon.

Vers un second tour de table
Pour l'heure, l'associé de Sylvain Tillon est sur place avec un visa de 6 mois et 100.000 € de budget. « L'objectif, c'est d'avoir six tests chez de grands comptes comme Orange d'ici septembre. Si on y parvient, cela vaudra le coup de mettre une enveloppe plus conséquente pour vraiment s'implanter commercialement sur le marché US », confie Sylvain Tillon. Pour financer ce développement, la start-up lyonnaise, qui avait levé 500.000 € en septembre dernier auprès de Rhône-Alpes Création II, Pertinence Invest, Axeleo et un groupe de business angels, pourrait donc lancer un second tour de table. « On n'ira pas chercher de nouveaux investisseurs car l'on sait que nos investisseurs actuels disposent d'une enveloppe potentielle de 1,5 M€ que nous devrions obtenir sans grosses difficultés pour notre projet US. C'est une somme conséquente, mais ce n'est rien par rapport aux sommes que lèvent actuellement nos concurrents. Ils sont plutôt sur 15 € », expose Sylvain Tillon, confiant.

Des solutions de repli
Si d'ici septembre Tilkee n'obtient pas les garanties escomptées pour se lancer sur le marché américain, le spécialiste du suivi de la prospection commerciale pourrait miser sur un développement plus européen. En ligne de mire, l'Angleterre et l'Allemagne, solutions de repli à l'implantation à Philadelphie. « Si on ne fait pas les US, on s'orientera vers l'Angleterre et l'Allemagne pour grandir. Je suis d'ailleurs en train de staffer une équipe pour aller sur des salons et prospecter un peu ses marchés », confie Sylvain Tillon. Et de préciser : « En revanche, si cela marche aux USA, on se concentrera sur ce développement. Je ne commettrai pas la même erreur qu'avec ma boîte précédente en cherchant à partir à l'international trop vite et dans toutes les directions. » Dans la même logique, Tilkee s'intéresse aussi de près aux pays hispanophones. « Cela fait parti des solutions de repli que nous explorons. Nous sommes en train de traduire notre logiciel en espagnol, plus dans l'idée de servir à nos clients français qui ont des filiales dans ces pays. Mais globalement, ce sera plus un développement opportunistique. Nous n'envisageons pas de filiale dans un premier temps. Et puis, la version espagnole, on le fait presque plus pour le Mexique, l'Amérique latine et les US que pour l'Europe. Il ne faut pas oublier qu'à Miami les gens parlent presque plus espagnol qu'anglais », argumente le dirigeant. Et de poursuivre : « Si on ne part pas aux US on mettra une nouvelle enveloppe, mais qui sera plutôt de l'ordre de 500.000 € voir 1 M€. L'Angleterre, l'Allemagne et l'Espagne, ce n'est pas le même potentiel. L'implantation des CRM en Europe est beaucoup plus faible qu'aux États-Unis. » En attendant septembre et la prise de décision définitive sur la stratégie de Tilkee à l'international, Sylvain Tillon s'attèle à développer le marché français. Objectif ? « Atteindre les 400.000 € d'ici à la fin de l'année pour s'auto-suffire », conclut le dirigeant.

Tilkee
(Lyon) Dirigeants : Sylvain Tillon et Thimothée Saumet 6 salariés CA 2014 : 80.000 € 04 82 53 53 01 www.tilkee.fr

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition