Isère

Textile

L'Isérois Spartoo reprend GBB dans le Maine-et-Loire

Par Marie Lyan, le 06 juin 2017

Le spécialiste grenoblois de la chaussure en ligne Spartoo annonce le rachat de 100% des parts de la société GBB, le pôle chaussures du groupe Kindy, basé dans l'Oise, qui était en liquidation judiciaire. La production de chaussures se poursuivra sur le site d'Andrezé, dans le Maine-et-Loire.

Photo : Spartoo

Après la tentative avortée de reprise du réseau Bata en 2016, le spécialiste grenoblois de la chaussure en ligne Spartoo a finalement trouvé chaussure à son pied en rachetant 100% des parts de la société GBB au groupe Kindy, basé dans l'Oise, à la barre du tribunal de commerce de Beauvais.

Choix stratégique

GBB (CA 2016 : 10 millions d'euros ; 43 salariés ; résultat net 2016 : - 924.000 euros), qui constitue le pôle chaussures du groupe Kindy, avait en effet été placé en liquidation judiciaire début juin, de même que le pôle chaussettes du groupe (qui sera repris par la société parisienne Galatée), ainsi que la holding de tête du groupe, SA Kindy. Dans un communiqué de presse, le dirigeant de Spartoo se positionne comme le défenseur de l’industrie française : « Reprendre les salariés les plus expérimentés est un message fort pour l’industrie française mais surtout un choix stratégique. Leur grande expérience est un véritable atout », estime Boris Saragaglia, P-dg de Spartoo.

Si le montant de la transaction n’a pas été dévoilé, Boris Saragaglia a annoncé un investissement « supérieur à 2 millions d'euros », dans une entretien au Dauphiné Libéré et affirme que la production se poursuivra sur le site d’Andrezé; dans le Maine-et-Loire, tandis que l’activité logistique serait transférée sur le site de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Spartoo s’est engagé à reprendre 70% du personnel de la marque (soit environ 28 des 40 collaborateurs), spécialisés dans la chaussure haut de gamme pour enfants. 

Cette acquisition permettra à Spartoo de s’appuyer sur le savoir-faire de GGB et de renforcer son réseau de marques en propre, ainsi que son positionnement sur le segment enfant. En parallèle, il profitera de sa présence en Europe et en Chine pour doper les ventes de GBB et Catimini à l’export. Depuis l’ouverture d’une première boutique physique à Grenoble en 2015, Spartoo poursuit également sa stratégie de développement cross canal. Le Grenoblois a déjà investi 2,2M€ dans le développement de son réseau, avec l’ouverture de 10 à 20 nouveaux points de vente par an et vise les 100 boutiques d’ici 2021.

Photo : Spartoo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.