Lyon

Hôtellerie

L'intercontinental "Grand Hôtel-Dieu" s'ouvre au public

Par Audrey Henrion, le 29 mai 2019

L'Intercontinental du Grand Hôtel-Dieu, établissement 5* prenant place dans le monument classé historique des berges du Rhône (Lyon 2°) ouvre ses portes le 4 juin prochain.  

Madelijn Vervoord, directrice générale de l'Intercontinental lyonnais.
Madelijn Vervoord, directrice générale de l'Intercontinental lyonnais. — Photo : A. Henrion

Quelques clients triés sur le volet se croisent depuis une semaine à l’Intercontinental Grand Hôtel-Dieu, l’édifice des berges du Rhône classé monument historique depuis 2011 et dont l’ouverture est prévue le 4 juin prochain. « Pour l’instant nous sommes en rodage » sourit Marion Sardou, directrice marketing et communication de l’hôtel qui présente l’établissement aux premiers visiteurs.

Le Dôme, avec 32 mètres de hauteur sous plafond, est l'espace "bar et cocktail" situé au premier niveau de l'hôtel.
Le Dôme, avec 32 mètres de hauteur sous plafond, est l'espace "bar et cocktail" situé au premier niveau de l'hôtel. - Photo : A.H

Au total, 13 000m², répartis sur quatre niveaux, comptant 144 chambres, 34 suites dont 28 duplex, chacun d'eux bénéficiant de 7 mètres de hauteur sous plafond et autant pour chacune des impressionnantes fenêtres donnant sur le Rhône. Les tarifs se déclinent dans 9 catégories, de 295 € à 645 € pour un duplex, 1190 € pour la chambre Prestige et 6 000 € pour la suite présidentielle, la seule à laquelle on accède depuis le dernier niveau, en empruntant l'ascenseur tapissé de miroirs. Ici, salon, salle de réception, bureau et cuisine : au total, 150 m² (210 m² en ouvrant l’accès à une chambre supplémentaire) avec vue traversante sur le Rhône et la cathédrale de Fourvière et deux balcons intérieurs donnant sur le dôme (photo).

« L’Hôtel-Dieu de Lyon incarne le plus grand projet de rénovation privée d’un monument historique en France ».

L’ensemble du site classé est mis en valeur par l’équipe de l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel, qui a pris soin de faire appel à des artisans locaux pour rénover et décorer les lieux. Aux tons or et ardoise du hall d’entrée habillé de canapés et teintures se succèdent une chromatique de beiges dans le restaurant "Epona", déesse gauloise des voyageurs.
Au rez-de-chaussée, le restaurant ouvert du petit-déjeuner au dîner déclinera une carte (à partir de 29 euros le menu) conçue par le chef Mathieu Charrois pour 100 couverts. Tourné vers une cible d’affaires, l’Intercontinental dispose d’un centre de convention, « L’Académie », de 1500m²  mais également des pièces plus petites de 30 à 450 m² destinées à des réceptions privées. À l’étage, le bar baptisé Le Dôme se veut le lieu de rencontre « ouvert à tous les Lyonnais » dixit Gérard Collomb présent lors de cette inauguration. « La plupart de nos hôtels se nichent dans des monuments historiques » rappelle Patrick Cescau, président d’intercontinental Hotels Group premier groupe hôtelier mondial en nombre de chambres, précisant que l’Hôtel-Dieu de Lyon incarne « le plus grand projet de rénovation privée d’un monument historique en France ».

À la tête de cet établissement 5*, Madelijn Vervoord, directrice générale rompue à l'ouverture de tels sites. En 2013, c’est elle qui avait ouvert l’Intercontinental de Marseille et ses 193 chambres, déjà dans l’ancien Hôpital Saint-Esprit. A la tête d’une équipe de 150 personnes, elle vise en 2019 un taux de remplissage d’environ 55 %, 70 % à terme, avec un chiffre d’affaires reposant à 45 % sur la restauration.
L’ouverture de cet hôtel marque l’avant dernière étape des travaux de l'Hôtel-Dieu, pour plus de 200 M€ de budget, qui s’achèveront avec l’inauguration de la Cité de la gastronomie prévue en fin d’année.

Madelijn Vervoord, directrice générale de l'Intercontinental lyonnais.
Madelijn Vervoord, directrice générale de l'Intercontinental lyonnais. — Photo : A. Henrion

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail