Loire

Luxe

Les putters de luxe de ValGrine étendent leur terrain de jeu

Par Gilles Cayuela, le 14 novembre 2019

Grégory Moreau est le fondateur de ValGrine, une entreprise du patrimoine vivant qui fabrique et commercialise des putters de luxe. Après avoir conquis les golfeurs richissimes du monde entier, la marque ligérienne s'attaque désormais à un marché plus large et cherche à lever plusieurs millions d'euros.  

Lancée en 2012 par Grégory Moreau, ValGrine fabrique et commercialise "quelques centaines de putters" de luxe par an dans le monde.
Lancée en 2012 par Grégory Moreau, ValGrine fabrique et commercialise "quelques centaines de putters" de luxe par an dans le monde. — Photo : Gilles Cayuela

Sept ans après avoir lancé la marque ValGrine (8 salariés) à Mégève, le ligérien Grégory Moreau est en passe de réussir son pari : conquérir la planète golf avec ses putters de luxe. Héritier d’une longue tradition familiale dans le domaine de la métallurgie et de la mécanique de haute précision, cet entrepreneur de 42 ans, passionné d’automobile et de golf, décide un jour de fabriquer son propre putter. « Je trouvais le matériel vendu dans les magasins de golf basique techniquement, trop souvent adapté aux joueurs professionnels et non aux amateurs passionnés qui cherchent à améliorer leurs performances. Cinq ans après, j’en faisais mon business », sourit Grégory Moreau.

Un business qui a trouvé sa cible puisque sa société labellisée entreprise du patrimoine vivant commercialise aujourd’hui ses putters sur-mesure auprès de golfeurs richissimes du monde entier. « ValGrine, c’est aujourd’hui deux gammes que nous vendons en direct mais aussi via internet et un réseau d’une dizaine de boutiques dans le monde. Une gamme Prestige à 5 000 € le putter où vous n’avez aucune limite de réglages de technologie et de personnalisation, et une gamme Sport à 1 000 € où l’on vous fournit un package de 50 à 60 % des technologies, une adaptation à votre taille et un choix de couleur et finition limitée », précise le dirigeant. Discret sur le chiffre d'affaires, il revendique « quelques centaines de ventes par an ».

À l’opposé de la production de masse « préconisée pourtant par trois études de marché », Grégory Moreau revendique avec fierté la rareté de ses produits. « Nous sommes sur un marché de niche où l’excellence et le savoir-faire priment. Je compare souvent ValGrine à Bugatti. Pour fabriquer un de nos putters, il faut une chaîne qui peut aller selon le niveau de personnalisation de 15 à 25 maîtres artisans ».

Nouveaux accessoires pour les golfeurs

S’il n’entend pas s’affranchir de ce savoir-faire « made in Auvergne Rhône-Alpes », qui conjugue forge d’excellence, maroquinerie, joaillerie et divers travaux de finitions, Grégory Moreau souhaiterait néanmoins élargir son terrain de jeu. « Maintenant que les fondations sont bien posées, que la marque est crédibilisée, l’idée va être d’accélérer. Nous sommes en train de travailler sur une gamme Access, plus simple techniquement, et où ce sera le client lui-même qui va passer du temps pour faire son putter sur-mesure. L’idée est d’avoir une expérience différente qui va nous permettre d’ouvrir la base de notre marché et d’entrer sur des prix à 400 € ».

Dans la même optique d’extension, le fondateur de ValGrine ambitionne de développer d’autres clubs de golf. « Le putter, c’est 50 % d’une partie de golf. Demain, l’objectif va être de proposer aux golfeurs un équipement complet en partant aussi sur des accessoires, du textile, de la maroquinerie, du Lifestyle », confie Grégory Moreau, qui se voit déjà emprunter les traces d’une marque comme Ralph Lauren.

Pour porter cette ambition, l’entrepreneur de la Ricamarie (Loire) s’est mis en quête d’investisseurs. « Je suis en contact avec un cabinet américain qui a accompagné un petit millier d’entreprises, qui ont déjà levé plus de 3 milliards de dollars. L’objectif est de lever plusieurs millions d’euros à horizon 2020-2021 pour vraiment passer un cap », conclut le dirigeant.

Lancée en 2012 par Grégory Moreau, ValGrine fabrique et commercialise "quelques centaines de putters" de luxe par an dans le monde.
Lancée en 2012 par Grégory Moreau, ValGrine fabrique et commercialise "quelques centaines de putters" de luxe par an dans le monde. — Photo : Gilles Cayuela

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.