Lyon

Social

Les entreprises lyonnaises s'engagent pour agir en faveur des sans-abri

Par Pierre Lelièvre, le 31 janvier 2019

À l’initiative d’Alain Mérieux, président de l’Institut Mérieux, un collectif de 17 entreprises lyonnaises lance l’initiative "L’entreprise des possibles". Une plateforme d’innovation sociale qui a pour objectif d’agir en faveur des sans-abri et des personnes les plus fragiles en lien avec les associations sur le terrain.

François Turcas (CPME du Rhône), Emmanuel Imberton (CCI Lyon métropole Saint-Etienne Roanne), Alain Mérieux (Institut Mérieux), Laurent Fiard (Medef Lyon-Rhône) et Phillipe Schutz (Algoé)
François Turcas (CPME du Rhône), Emmanuel Imberton (CCI Lyon métropole Saint-Etienne Roanne), Alain Mérieux (Institut Mérieux), Laurent Fiard (Medef Lyon-Rhône) et Phillipe Schutz (Algoé) — Photo : Pierre Lelièvre

Mobiliser les salariés et les entreprises de la métropole lyonnaise pour lutter contre ce qu'elle appelle "le sans-abrisme". Tel est l’objectif de L’entreprise des possibles, un fonds de dotation lancé le 31 janvier par un collectif de 17 entreprises et porté par Alain Mérieux, président de l’Institut Mérieux (CA 2017 : 2,9 Mds €, 17 000 salariés). « Le problème des sans-abri est intenable. Je ne reconnais pas ce pays où les clivages s’accentuent et où l’on voit de plus en plus de personnes délaissées. Ce n’est pas acceptable », s’insurge Alain Mérieux.

Soutenue par le Medef Lyon-Rhône, la CPME du Rhône et la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne, l’initiative veut agir en faveur des personnes en situation de fragilité, en intervenant à la fois sur la question du logement et sur un accompagnement à la réinsertion. « Le sens du projet est de mobiliser des ressources humaines et financières aux dispositifs d’aide existants », complète Philippe Schutz, directeur exécutif d’Algoe, société de conseil basée à Écully et Paris (CA 2017 : 21,8 M€, 210 salariés).

Engager les salariés

Concrètement, les salariés des entreprises sont invités à s’engager dans ce projet, en investissant du temps qui pourra être pris sur leur présence au travail et/ou en faisant don de leurs jours de congé ou RTT. Les entreprises convertiront financièrement ces dons auprès de L’entreprise des possibles. D’autre part, elles sont invitées à mettre à disposition leurs locaux ou terrains inutilisés pour offrir des solutions d’hébergement temporaires. Les premières redistributions financières opérées par le fonds de dotation sont espérées pour le mois d’octobre 2019.

« Il faut offrir aux salariés la possibilité de s’engager. »

Sans dévoiler d’objectifs chiffrés précis, les instigateurs espèrent mobiliser d’ici un an, 1 % des 570 000 collaborateurs du secteur privé de la métropole, soit près de 6 000 personnes. « On a un réservoir humain incroyable avec les entreprises et leurs salariés. Je suis frappé de voir l’enthousiasme des collaborateurs sur ces sujets. Il faut leur offrir la possibilité de s’engager », précise Alain Mérieux.

Si le budget du fonds de dotation n’a pas été dévoilé, les porteurs du projet assurent que les coûts de fonctionnement seront supportés par les 17 membres fondateurs. Reste que ce sont les associations référencées par la plateforme qui continueront d’organiser les actions sur le terrain auprès des personnes en difficulté.

François Turcas (CPME du Rhône), Emmanuel Imberton (CCI Lyon métropole Saint-Etienne Roanne), Alain Mérieux (Institut Mérieux), Laurent Fiard (Medef Lyon-Rhône) et Phillipe Schutz (Algoé)
François Turcas (CPME du Rhône), Emmanuel Imberton (CCI Lyon métropole Saint-Etienne Roanne), Alain Mérieux (Institut Mérieux), Laurent Fiard (Medef Lyon-Rhône) et Phillipe Schutz (Algoé) — Photo : Pierre Lelièvre

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture