Saint-Étienne

Numérique

LeCiseau.fr débarque à Saint-Etienne

Par Gilles Cayuela, le 03 octobre 2017

Payer son coiffeur 50% moins cher, c'est le concept décoiffant proposé par LeCiseau.fr qui, après Toulouse, Bordeaux, Montpellier et Lyon, arrive enfin à Saint-Etienne.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Après un lancement réussi à Toulouse, Bordeaux, Montpellier et Lyon, LeCiseau.fr débarque à Saint-Etienne. Fondée en 2016 par Naël Hamameh, Jean de La Porte et le stéphanois Vincent Gallot, fondateur de l'agence Webqam, cette marketplace propose au grand public d'aller chez le coiffeur à moitié prix. 

Comment ? En reprenant le principe simple du yield management, qui consiste à remplir les créneaux disponibles en heures creuses et à réserver à la dernière minute. Un principe qui a déjà fait ses preuves dans l'hôtellerie et la restauration avec des sites comme Booking ou LaFourchette.

Des investisseurs stéphanois

Depuis son lancement il y a un an, LeCiseau.fr a déjà conquis 400 salons de coiffure et permis d'effectuer quelques 10.000 réservations en ligne. « Nous visons 1 million de clients et 3.000 salons de coiffure partenaire d'ici trois ans », confient les co-fondateurs.

Pour ce faire, la marketplace entend poursuivre son déploiement. Après Saint-Etienne, la start-up parisienne devrait mettre le cap sur le juteux marché de la capitale et dans la foulée se déployer sur le marché européen. Une ambition qui nécessitera d'importants moyens financiers. Des moyens que LeCiseau.fr a trouvé cet été en bouclant une levée de fonds d'un million d'euros auprès d'investisseurs privés. 

Parmi ces investisseurs figurent un certain nombre d'entrepreneurs et cadres dirigeants stéphanois : Guillaume Beyens (Adista), Stéphane Palais (Capéa), Baptiste Cacheleux (Webqam), Pierrick Giard (Conciliae Courtage), Guillaume Baudry (Adecco) et bien entendu Vincent Gallot.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition