Loire

Transport

Le transporteur 2LCM sur la route de la croissance

Par Gilles Cayuela, le 30 janvier 2020

Après avoir diversifié ses activités en reprenant en 2019 les sociétés Arbalète et ABC Courses, le spécialiste ligérien de la course urgente et de l'affrêtement 2LCM entend désormais assoir son développement en développant son business sur l'axe Saint-Etienne-Lyon.

Jean-Philippe Thomas a reprise les rennes de 2LCM en 2003.
Jean-Philippe Thomas a reprise les rennes de 2LCM en 2003. — Photo : Gilles Cayuela

Spécialisé dans la course urgente et l’affrètement, le ligérien 2LCM (37 salariés ; 2,60 M€ de CA en 2019) poursuit sa stratégie de diversification. Après avoir repris en mars 2019 la société Arbalète, positionnée sur le transport en groupage (regroupement de différentes marchandises pour une même destination) entre Saint-Etienne, Lyon et Marseille, le transporteur de La Talaudière a finalisé, le 1er octobre 2019, l’acquisition de son principal concurrent ABC Courses.

Des niches avant tout

« Avec l’acquisition d’Arbalète (8 salariés ; 800 000 € de CA, NDLR), l’idée était d’acquérir un parc poids lourds pour compléter notre flotte de véhicules légers et répondre ainsi à la demande de nos clients. Cela nous a permis en plus de proposer de la course sur un axe bien précis, la Vallée du Rhône, et d’étendre la couverture géographique à d’autres villes comme Avignon », explique le dirigeant.

Avec ABC Courses, le transporteur a poussé la logique encore plus loin. « Non seulement nous avons repris un concurrent direct mais nous avons aussi renforcé notre stratégie de développement sur des marchés de niches. Nous n’avons pas vocation à être un transporteur généraliste », argumente Jean-Philippe Thomas qui, entre le rachat de ces deux sociétés et le renouvellement de son parc de véhicules, aura investi près de 1,3 million d’euros en 2019.

Un investissement conséquent mais qui devrait permettre à la PME ligérienne de poursuivre sa croissance. En effet, en intégrant ABC Courses (8 salariés : 700 000 € de CA), 2LCM s’est offert une activité nouvelle : un service de navettes entre Saint-Etienne et Lyon. « Chaque jour, nous avons 3 à 4 véhicules légers qui font des livraisons sur Lyon et dans un rayon de 30 kilomètres. C’est une activité de niche unique sur la région », assure Jean-Philippe Thomas.

Développer l’axe Saint-Etienne-Lyon

Une activité que le dirigeant entend bien développer en créant des synergies avec les poids lourds de feu Arbalète. « Un porteur, c’est entre 18 et 20 palettes de capacité de chargement. Parfois, on a des poids lourds qui ne tournent pas à plein. Au lieu de mettre des véhicules légers pour assurer la livraison de deux trois palettes entre Saint-Etienne et Lyon comme le faisait ABC Courses, on va pouvoir les charger dans nos poids lourds pour optimiser nos rotations et développer ainsi notre business sur cet axe », explique Jean-Philippe Thomas.

Avec cette stratégie, 2LCM espère atteindre « 3,6 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 et 4 millions en 2021 ». Quant aux croissances externes, « nous allons commencer déjà par bien digérer ces deux acquisitions réalisées en une année, asseoir notre business et on verra ensuite. Mais si acquisition, il doit y avoir, pourquoi ne pas regarder du côté du 13. Avec Arbalète, nous assurons déjà des livraisons sur place. Une implantation serait un plus », conclut Jean-Philippe Thomas.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail