Lyon

Immobilier

Le promoteur immobilier Alila en croissance de 23 % en 2020

Par Audrey Henrion, le 13 avril 2021

Malgré un exercice de "seulement 7 mois", le groupe fondé par Hervé Legros en 2007 réalise une surperformance et poursuit sa croisade en faveur du logement social et intermédiaire.

Hervé Legros, président fondateur d’Alila.
Hervé Legros, président fondateur d’Alila. — Photo : Alila

Une croissance du chiffre d’affaires de 23 % en 2020 à 754 millions d’euros (contre 611 millions d’euros en 2019), pour une durée d’exercice de seulement sept mois. Pour le promoteur immobilier lyonnais Alila, " c’est une croissance remarquable au regard du contexte sanitaire et des perturbations engendrées par les élections municipales en 2020 ", relève Hervé Legros, président et fondateur d’Alila en 2007. Le groupe, qui compte une centaine de salariés, a réalisé 147 programmes, constituant 6 918 logements réservés en sept mois.

Un volume d’affaires en progression

La région Auvergne Rhône-Alpes représente encore la plus grosse partie du portefeuille avec 3 027 logements, mais l’Île-de-France, avec 2 302 logements sortis de terre en 2020, devrait la dépasser l’an prochain. Viennent ensuite le Grand Est (705 logements), la Bretagne et les Pays de la Loire (678 logements) et la Nouvelle Aquitaine (206 logements). Le volume d’affaires progresse de 1,34 milliard d’euros en 2019 à 1,47 milliard d’euros en 2020.

Pour le groupe Alila, qui confirme son expertise en matière de logements sociaux (63 % des programmes) et en logement intermédiaire (22 %), ces chiffres peuvent encore progresser. L’autodidacte Hervé Legros, lui-même d’origine modeste, poursuit son " combat " pour fluidifier le marché du logement social. " Il y a quatre millions de mal-logés et 2,5 millions de personnes sont en attente de logement, on ne peut pas s’en satisfaire, pointe-t-il. Le logement devrait être considéré comme un bien de première nécessité".

Plusieurs axes de progrès doivent accélérer la mise en chantier de logements sociaux selon lui. Parmi elles, renforcer les incitations fiscales et légales de l’État aux communes et aux métropoles pour débloquer les permis de construire et développer la construction.

Pour un "vaste plan de relance de l’immobilier"

Le trentenaire milite aussi pour un "vaste plan de relance de l’immobilier" et multiplie les rendez-vous au sein du gouvernement pour faire entendre sa voix. " Nous proposons un immobilier différent avec l’obsession de loger des familles sur un créneau délaissé par la promotion immobilière, à savoir la vente en état futur d’achèvement (Vefa, N.D.L.R.)", confie Hervé Legros. Certains pensent encore que c’est une mauvaise solution. Or, selon une étude commandée au cabinet Asterès, à terrain et coût de construction identiques elle permet d’atteindre des prix de revient jusqu’à 6,1 % inférieurs à la maîtrise d’ouvrage directe, vante-t-il, signalant au passage qu’en 2020, 54 % des logements sociaux en France sortent de terre en Vefa, contre 3 % en 2007. " Nous entrons dans une année de campagne pour l’élection présidentielle et nous ferons tout pour placer le sujet du logement social en pôle position ", annonce l’ambitieux patron lyonnais.

Hervé Legros, président fondateur d’Alila.
Hervé Legros, président fondateur d’Alila. — Photo : Alila

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail