Lyon

Services

Le lyonnais Opéra Énergie renforce son offre de courtage en énergie pour les entreprises

Par Pierre Lelièvre, le 07 septembre 2020

Spécialisé dans le courtage en énergie (électricité et gaz naturel) pour les entreprises et collectivités, le lyonnais Opéra Énergie consolide son service et son savoir-faire pour gagner des parts de marchés en France, avant de pouvoir élargir son expertise à d’autres marchés.

Julien Tedde, Nicolas Chevallier et Jean-Sébastien Degouve, président d'Opéra Energie ont fondé la société à Lyon fin 2014, quelques mois après la fin des tarifs réglementés de l'énergie.
Julien Tedde, Nicolas Chevallier et Jean-Sébastien Degouve, président d'Opéra Energie ont fondé la société à Lyon fin 2014, quelques mois après la fin des tarifs réglementés de l'énergie. — Photo : DR

Lancée il y a cinq ans, quelques mois après la disparition des tarifs réglementés de vente de l’électricité et du gaz, Opéra Énergie (CA 2019 : 7,5 M€ ; 90 salariés) a bien grandi. Courtier en énergie, la société fondée par trois anciens de GDF Suez (devenu depuis Engie), revendique plus de 6 000 clients professionnels en portefeuille – de la TPE aux grands groupes en passant par les collectivités. Un créneau exclusivement B2B qui s’avère porteur. En cette rentrée, l’entreprise, qui s’affiche comme le numéro un français du courtage en énergie, renforce ses équipes avec cinq nouveaux recrutements qui seront complétés d’ici la fin de l’année par de nouvelles arrivées. L’entreprise installée sur un plateau de 700 m² dans le quartier de la Part-Dieu, à Lyon, va prendre possession de 600 nouveaux m² dans le même immeuble. L’objectif ? Parvenir à suivre la croissance de l’activité et répondre aux nombreuses sollicitations de ses clients. Des 2 millions d’euros de chiffre d’affaires réalisés en 2017, le groupe, présidé par Jean-Sébastien Degouve l’a quasiment multiplié par quatre en deux ans (7,5 M€ de CA en 2019 et 1,3 M€ de résultat net). « Aujourd’hui, nous souhaitons aller plus loin en misant sur la formation aussi bien interne de nos salariés, qu’externe en invitant nos clients à s’informer et se former autour de nos métiers », dévoile Jean-Sébastien Degouve.

Deuxième poste de dépense

Une réussite qui s’explique, selon lui, par le positionnement clé de sa société. « L’énergie est, après la masse salariale, le deuxième poste de dépenses pour les entreprises industrielles, d’où leur intérêt à vouloir optimiser la facture finale », explique-t-il. Si le courtier se propose d’apporter au client un panel d’offres de contrats d’énergie réalisé auprès de vingt fournisseurs partenaires, le service ne s’arrête pas là. « Notre rôle est aussi d’accompagner le client dans le choix de son fournisseur en lui expliquant les nombreuses zones d’ombre qui entourent les offres », note Jean-Sébastien Degouve. Taxes multiples, réglementations changeantes, indexation des prix, « les dirigeants n’ont pas toujours le temps de se pencher sur ces questions techniques », souligne-t-il.

D’où un positionnement axé sur les PME et PMI qui forment déjà la moitié de son portefeuille client. Pour renforcer sa présence auprès des petites entreprises, Opéra Énergie lance ce mois-ci un comparateur en ligne des offres des fournisseurs destinés aux TPE et à ses clients professionnels. Un nouveau service qui vient compléter un autre outil proposé depuis un an, l’Observatoire des prix de l’électricité. « Notre stratégie de prospection commerciale s’appuie sur plusieurs leviers tels que le bouche-à-oreille, le digital mais également en étant créateur de nouveaux services disponibles en ligne », relève Jean-Sébastien Degouve.

Gagner en maturité

Une diversification sur le conseil qui poursuit plus largement l’objectif de la PME d’asseoir un peu plus son leadership, avant d’entrouvrir la porte de nouveaux marchés. « Nous sommes le leader en France mais nous sommes encore un petit leader. Nos concurrents se sont tous lancés après nous et nous devons nous consolider avant de pouvoir espérer nous implanter sur d’autres marchés en Europe. », souligne le président. Un chantier à moyen terme qui suivra également un développement vers les énergies vertes comme les offres photovoltaïques ou le solaire que la société souhaite davantage proposer dans son panel d’offres. « Les questions d’efficacité énergétique sont aussi un levier sur lequel on peut capitaliser », estime-t-il.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition