Lyon

Santé

Le Centre international de recherche sur le cancer s'installe au cœur du Biodistrict de Gerland

Par Pierre Lelièvre, le 06 février 2020

Installé à Lyon depuis sa création en 1965, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) emménagera en 2022 dans le quartier Biodistrict de Gerland. Le coût du projet, hors foncier, est de 51,6 millions d’euros.

Perspective aérienne du futur bâtiment du Centre international de recherche sur le cancer à Lyon
Le futur bâtiment du Centre international de recherche sur le cancer est prévu pour 2022 au sein du Biodistrict de Gerland, à Lyon. — Photo : Demathieu Bard – Art & Build Architectes – Unanime Lyon Architectes – WSP – Indiggo

En 2022, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé, prendra ses quartiers au coeur du Biodistrict de Gerland, à Lyon. La première pierre du nouveau siège, baptisé "Nouveau Centre" a été posée le 6 février au numéro 25 de l’avenue Tony-Garnier, dans le 7e arrondissement de Lyon.

51,6 millions d’euros au total

Les représentants de l'Etat et des collectivités locales et la directrice du Centre international de recherche sur le cancer ont posé jeudi 6 février la première pierre du futur bâtiment.
Les représentants de l'Etat et des collectivités locales et la directrice du Centre international de recherche sur le cancer ont posé jeudi 6 février la première pierre du futur bâtiment. - Photo : DR

Ce futur centre doit « faire de Lyon le centre mondial de lutte contre cancer », selon Elisabete Weiderpass, directrice du CIRC. Il hébergera à son ouverture les 350 salariés du site actuel du CIRC situé dans le 8e arrondissement. Les 11 315 m² de surface utile abriteront des laboratoires de recherche, des bureaux administratifs ainsi qu’une biobanque destinée à stocker les ressources biologiques étudiées.

Un investissement de 51,6 millions d’euros au total est consenti par la Métropole de Lyon (19,2 M€), l’État (17 M€), la région Auvergne Rhône-Alpes (14,2 M€) et le CIRC pour la construction du bâtiment, hors équipement. La Ville de Lyon a cédé le foncier et financé les travaux de dépollution du site. C’est le groupement emmené par Demathieu Bard Construction avec Art & Build Architectes, Unanime Lyon Architectes, WSP et Indiggo qui a remporté l’appel d’offres fin 2017.

Au cœur de l’écosystème santé

Le futur bâtiment d’une surface totale de 15 200 m² prendra place au sein du Biodistrict de Gerland, qui réunit déjà de nombreuses entreprises de la santé comme Sanofi Pasteur, Sanofi Genyme, Boehringer Ingelheim, Lyonbiopôle… Ce technopôle réunit plus de 5 000 emplois privés, 2 750 chercheurs et enseignants ainsi que 30 laboratoires de recherche publique. L’Organisation mondiale de la santé installera également dans quelques mois son académie amenée à dispenser des formations de haut niveau autour des sciences de l’éducation et des sciences comportementales.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail