Saint-Étienne

Numérique

L'appli anti-gaspillage Meal Canteen continue de lever des fonds

Par Gilles Cayuela, le 07 février 2020

Après avoir bouclé un tour de table de 720 000 euros fin décembre, la start-up stéphanoise Meal Canteen, qui édite une application anti-gaspillage alimentaire, a décidé de remettre le couvert avec une levée de fonds de 500 000 euros. Elle va lui permettre de poursuivre son accélération avant de procéder à un financement plus important.

Le fondateur de Meal Canteen, Denis Olivier, en compagnie de Nicolas Hulot lors du ChangeNow Summit à Paris.
Le fondateur de Meal Canteen, Denis Olivier, a tenté de convaincre l'ancien ministre de la Transition énergétique Nicolas Hulot de l'utilité de son appli anti-gaspillage alimentaire lors du sommet ChangeNow, fin janvier, à Paris. — Photo : DR

Quelques semaines après avoir bouclé un tour de table de 720 000 € ('love money' + 360 000 € de Bpifrance), la start-up stéphanoise Meal Canteen (11 salariés ; CA : NC) s’apprête à enclencher une nouvelle levée de fonds de 500 000 €. « Un excédent est arrivé après la date de clôture de notre dernière levée fin décembre et nous avons encore des demandes d’investissement », décrit Denis Olivier, dirigeant et fondateur de l’application anti-gaspillage alimentaire.

Temporiser pour mieux valoriser Meal Canteen

L'occasion de poursuivre le développement de Meal Canteen avant une levée de fonds plus conséquente initialement prévue pour l'été 2020. « Nous pensions initier un financement en série A (levée auprès de fonds de capital-risque, NDLR) à l’été 2020 mais finalement nous allons attendre un peu. Avec ces demandes en 'love money', nous avons les moyens de poursuivre notre accélération et notre développement de manière à avoir un chiffre d’affaires encore plus costaud pour préparer au mieux cette série A », confie le dirigeant.

Meal Canteen, qui projetait à l’origine de lever 5 millions d’euros cet été auprès d’acteurs du financement reconnus au plan national, a donc choisi de temporiser pour mieux valoriser son entreprise. Dans cette optique, la start-up stéphanoise pourra compter sur la récente obtention du marché de la base des chasseurs alpins d’Annecy, mais aussi sur les départements du Rhône et de la Côte-d’Or qui vont déployer sa solution dans plusieurs de leurs collèges.

Lagardère, TF1 et Europe 1 sur les rangs

« Après Auvergne Rhône-Alpes, la Région Bourgogne va nous confier des lycées. Nous avons aussi été approchés par le groupe Lagardère pour le déploiement de l'appli dans les Relay H des hôpitaux. TF1, Clarins et Europe 1 veulent aussi équiper leur restauration collective », développe Denis Olivier.

Si pour l’heure rien n’est encore signé, ces promesses laissent présager d’une montée en puissance rapide de Meal Canteen. « C’est l’année charnière, l’année de l’hypercroissance. Nous avons atteint récemment les 10 000 utilisateurs et nous avons fêté nos 100 000 réservations. Nous espérons atteindre le million le plus tôt possible », anticipe le dirigeant.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail