Rhône

Agroalimentaire

L'appétit régional du charcutier Provol & Lachenal

Par Pierre Lelièvre, le 27 janvier 2020

À la tête du holding Les Petits Plaisirs, Michel Nigay, ingénieur agronome de formation et patron de l'entreprise de spécialités charcutières lyonnaises Provol & Lachenal, vient d'acquérir Drôme Salaisons, une petite PME drômoise. Une nouvelle acquisition qui souligne les ambitions régionales du dirigeant.

Michel Nigay (à droite), aux côtés de sa fille Cécile Nigay, nouvelle directrice de Drôme Salaisons, et d'Alexis Bourdais, directeur général de Jules Courtial.
Michel Nigay (à droite), aux côtés de sa fille Cécile Nigay, nouvelle directrice de Drôme Salaisons, et d'Alexis Bourdais, directeur général de Jules Courtial. — Photo : DR

« Nous avons l’envie de faire des Petits Plaisirs un spécialiste régional des produits artisanaux de charcuterie ». Voilà comment Michel Nigay justifie ses ambitions. Dirigeant du holding Les Petits Plaisirs, basé à Souzy (Rhône), il vient de racheter l’entreprise Drôme Salaisons (CA 2019 : 2 M€ / 12 salariés) de Bourg-de-Péage (Drôme), qui fabrique des spécialités de charcuterie drômoises. « C’est aussi une acquisition d’opportunité puisque les propriétaires ne souhaitaient pas céder leur activité à un gros industriel mais davantage à un entrepreneur », ajoute-t-il.

Une opération dans la Drôme qui suit de quelques années une autre acquisition réalisée juste de l’autre côté du Rhône, en Ardèche. « En 2017, nous avions repris l’entreprise Jules Courtial, spécialisée dans la charcuterie ardéchoise, alors en difficulté », note-t-il. La SAS Jules Courtial, qui emploie une dizaine de salariés, génère un chiffre d’affaires de près de 2 millions d’euros.

De distributeur à fabricant

En 2013, alors qu’il vient de céder l’entreprise Nutrisens Restauration, Michel Nigay reprend la société de distribution Provol, alors en dépôt de bilan, à laquelle il rajoute l’activité de fabricant en récupérant une autre société, Lachenal, spécialisée dans les produits de charcuterie typiquement lyonnais. La société réalise à l’époque 2 M€ de chiffre d’affaires pour 10 salariés. Devenu fabricant de charcuterie de volailles et de spécialités lyonnaises, Michel Nigay développe l’entreprise Provol & Lachenal pour l’amener à 7,5 M€ et 23 salariés, tout en laissant tomber l’étiquette de distributeur. « Être identifié comme fabricant uniquement nous permet de travailler avec l’ensemble des distributeurs sans crainte de se voir fermer des marchés », ajoute-t-il.

Faire travailler Jules Courtial et Drôme Salaisons ensemble

Réunies au sein du holding Les Petits Plaisirs, les trois sociétés (Provol & Lachenal, Jules Courtial et Drôme Salaisons) demeurent indépendantes mais l’appétit du dirigeant se porte désormais sur les synergies à réaliser entre les deux sociétés voisines de la Drôme et l’Ardèche : « L’idée est de faire davantage travailler Jules Courtial et Drôme Salaisons ensemble. Avec des synergies sur la logistique, la production et la partie commerciale tout en gardant les deux sites, voisins de quelques kilomètres », précise le dirigeant.

Des rachats successifs qui permettent aux Petits Plaisirs de s’affirmer comme un petit groupe régional de produits de charcuterie locaux et artisanaux qui monte. Et de travailler essentiellement avec des grossistes ou des grandes surfaces de proximité.

Michel Nigay (à droite), aux côtés de sa fille Cécile Nigay, nouvelle directrice de Drôme Salaisons, et d'Alexis Bourdais, directeur général de Jules Courtial.
Michel Nigay (à droite), aux côtés de sa fille Cécile Nigay, nouvelle directrice de Drôme Salaisons, et d'Alexis Bourdais, directeur général de Jules Courtial. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail